Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vaste opération de gendarmerie sur l'A6 près d'Auxerre

jeudi 9 novembre 2017 à 5:24 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les gendarmes de l'Yonne ont mené une faramineuse opération de contrôle. L'autoroute A6 a été totalement déviée pour permettre des contrôles systématiques. Le but : rechercher des armes et de la drogue qui transiteraient par l'Yonne.

A l'entrée de l'aire, les véhicules sont triés selon qu'il faille ou non les contrôler.
A l'entrée de l'aire, les véhicules sont triés selon qu'il faille ou non les contrôler. © Radio France - Lisa Guyenne

Le dispositif est impressionnant, et pas moyen d'y échapper : dans le sens Lyon-Paris, l'autoroute est tout bonnement coupée. Il faut obligatoirement passer par une déviation et s'arrêter sur l'aire d'Hervaux, près d'Avallon.

60 gendarmes mobilisés, des inspections quasi-systématiques

"Tout le flux de circulation est dévié sur l'aire, à l'entrée de laquelle des gendarmes "profilers" désignent les véhicules qui méritent d'être contrôlés", explique le lieutenant Morel, co-directeur des opérations ce soir. En pratique, on laisse passer les poids-lourds, les familles, les personnes âgées... Pour les autres, "surtout les grosses cylindrées et les personnes qui voyagent à plusieurs", direction la deuxième étape : les points de contrôle.

"On a mis des moyens complètement extraordinaires autour de ce contrôle" - Lieutenant Morel

Ici, cinq équipes de gendarmes inspectent les véhicules à la recherche de produits illicites. En cas de doute, le maître-chien, Christophe Jonas, n'est pas loin. "Elle s'appelle Pépite", sourit-il. "Elle est spécialisée en recherche de drogue, armes et billets." La simple présence du malinois est souvent dissuasive : "Tout à l'heure, en voyant le chien, un monsieur a eu peur et il nous a directement donné la résine de cannabis qu'il avait."

Les gendarmes vérifient systématiquement l'identité du conducteur et de ses passagers - Radio France
Les gendarmes vérifient systématiquement l'identité du conducteur et de ses passagers © Radio France - Lisa Guyenne

Sept infractions aux stupéfiants constatées

Les hommes en bleu effectuent aussi des tests de dépistage. En cas d'infraction, le fautif est conduit un peu plus loin, au bureau de fortune improvisé sous une tonnelle, où les gendarmes vérifient les papiers et rédigent les procès-verbaux.

Ici, un jeune homme d'une vingtaine d'années vient de se faire contrôler positif ; il avait fumé un joint avant de conduire. "C'est un cas typique de conduite sous stupéfiants", explique l'officier. "On lui retire le permis, donc heureusement pour lui, il n'était pas seul en voiture, son collègue va prendre le relais."

Moins de chance pour un autre conducteur, un Alsacien qui devait se rendre à Paris pour prendre l'avion. Lui aussi est positif aux drogues, il en a consommé il y a deux jours. Mais lui est seul au volant. "Il va devoir prendre un taxi et venir se présenter demain à Auxerre", confie l'officier. Un début de vacances douloureux en plus de rater son voyage : la consommation de stupéfiants est sanctionnée de 3 à 6 mois de retrait de permis.

Bilan à la fin de l'opération, vers 2 heures du matin : aucune arme saisie, mais 7 cas de stupéfiants ont été relevés, pour 16 infractions au total.

Dans les coulisses de cette opération de grande ampleur : écoutez le reportage de France Bleu

Les véhicules à contrôler sont dirigés vers l'un des cinq points de vérification - Radio France
Les véhicules à contrôler sont dirigés vers l'un des cinq points de vérification © Radio France - Lisa Guyenne