Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vaste opération policière à Vesoul : neuf personnes interpellées, une recherchée

lundi 13 novembre 2017 à 10:52 Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne

Après les violences urbaines qui avaient touché Vesoul fin septembre, 9 personnes ont été interpellées ce lundi matin dans le quartier du Montmarin. L'opération a mobilisé une soixantaine de policiers, dont ceux de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Dijon.

Le procureur de la République Emmanuel Dupic a tenu une conférence de presse ce lundi matin à Vesoul
Le procureur de la République Emmanuel Dupic a tenu une conférence de presse ce lundi matin à Vesoul © Radio France - Florian Cazzola

Vesoul, France

Réveil tonique pour les habitants du quartier du Montmarin à Vesoul (Haute-Saône) ce lundi matin. Après les violences urbaines qui avaient touché la ville fin septembre en réaction à la création d'une brigade de police nocturne, 9 personnes ont été interpellées. Ces interpellations se sont déroulées vers 6 heures lors d'une vaste opération mobilisant une soixantaine de policiers, dont ceux de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Dijon.

Dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre, une voiture et six poubelles ont été volontairement incendiées dans ce quartier sensible de la ville. Les pompiers arrivés sur les lieux pour éteindre les incendies, ainsi que les policiers qui les accompagnaient avaient été ensuite la cible de jets de pavés et de tessons de bouteilles. Un fonctionnaire de police avait été légèrement blessé et plusieurs véhicules endommagés.

Attirer pompiers et policiers "dans un guet-apens"

Selon le procureur de la République de Vesoul Emmanuel Dupic, qui tient une conférence de presse ce lundi matin, les incendies ont sans doute été allumés pour attirer pompiers et policiers "dans un guet-apens". Une information judiciaire pour "violences aggravées sur dépositaires de l'ordre public, en réunion et avec armes", ainsi que pour destruction par incendie" a été ouverte. Début octobre, trois hommes dont deux mineurs de 17 ans, avaient déjà été mis en examen et écroués dans le cadre de cette enquête.