Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un kinésithérapeute soupçonné de viols sur des personnes handicapées à Vence

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Un kinésithérapeute a été mis en examen et placé en détention provisoire. Il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement et violé plusieurs patients du centre d'hébergement pour adultes handicapés Les Baous, à Vence.

Le kiné est soupçonné de viols sur plusieurs patients (image d'illustration).
Le kiné est soupçonné de viols sur plusieurs patients (image d'illustration). © Maxppp - Serge Manceau

Vence, France

La justice est saisie par le foyer pour handicapés Les Baous, à Vence. Un patient, atteint d'autisme, raconte une scène, qu'il a vue : dans le cabinet du kiné, le professionnel est en train de se faire pratiquer une fellation, par un autre patient. I

l est traumatisé, et prévient une infirmière, qui va à son tour donner l'alerte.

L'ensemble des personnes accueillies dans ce centre (une vingtaine) sont interrogées, et il apparaît que plusieurs patients auraient été victimes de ce même kiné : ils dénoncent des attouchements sexuels et des viols. Au moins deux victimes sont identifiées formellement. Les faits sont corroborés par plusieurs témoignages, qui relatent des faits identiques.

Un kinésithérapeute qui n'avait jamais fait parler de lui

Le kiné des Baous est arrivé dans le foyer en 2013. Il vient de région parisienne, et son casier judiciaire est vierge. Il travaille également dans un cabinet médical, en libéral.

À ce stade, il ne reconnaît aucunement les faits. Il est mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur personnes vulnérables, par personne ayant autorité. Il est placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte et confiée à un juge d'instruction de Grasse.

Les enquêteurs vont maintenant s'attacher à entendre l'ensemble des patients, qui ont eu par le passé des séances avec cet homme mis en cause, au-delà des personnes actuellement hébergées dans le centre.