Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : après la mise en examen d’un prêtre soupçonné de viols sur mineurs, sa communauté se dit sous le choc

-
Par , France Bleu Loire Océan

A Saint-Germain-de-Princay, en Vendée, tout le monde se dit surpris et choqué, après la mise en examen d'un prêtre, notamment pour viols sur mineurs. L'ecclésiastique faisait partie du prieuré Notre-Dame-du-Rosaire. Il a été placé en détention.

Une partie des bâtiments du prieuré
Une partie des bâtiments du prieuré © Radio France - Philippe Rey-Gorez

L'enquête suit son cours, dans l'affaire du prêtre suspecté de pédophilie,  en Vendée. L'ecclésiastique, membre de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, traditionaliste, a été mis en examen mercredi, entre autre pour viols et agressions sexuelles sur mineurs. D'après le parquet de la Roche-sur-Yon, les faits portent sur une période de 14 ans, de 2006 à mai 2020, en Vendée et en Charente-Maritime. Il y aurait 19 victimes identifiées.  

La fraternité Saint Pie X est connue pour être traditionnaliste
La fraternité Saint Pie X est connue pour être traditionnaliste © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le prêtre, âgé de 53 ans, faisait partie du prieuré Notre-Dame-du-Rosaire, à Saint-Germain-de-Princay, à une quarantaine  de kilomètres de La Roche-sur-Yon. C'est le responsable du Prieuré, l'abbé Alain Ramé, qui a donné l'alerte en juillet dernier : « une victime a eu le courage de briser le silence. Je l’ai entendue et je lui ai donné crédit immédiatement. J’ai signalé à mon supérieur, qui lui-même a contacté la justice. Ca a été un choc, mais évidemment, nous pensons d’abord aux victimes. On n’imagine même pas la blessure que ça représente pour des enfants ».   

L'abbé Alain Ramé, responsable du prieuré
L'abbé Alain Ramé, responsable du prieuré © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Dans la commune de 1.500 habitants, cette nouvelle est aussi vécue comme un vrai choc, d'autant plus que le prieuré fait très peu parler de lui. Il faut dire que c'est une toute petite communauté. Trois prêtres, pour les messes ou encore des cours de catéchisme, cinq religieuses, qui tiennent une école privée, à Chantonnay, également liée à la fraternité Saint Pie X, mais où le suspect n'a jamais eu à intervenir. Le tout dans une grande discrétion, alors, le maire, Dominique Paillat, n'en revient toujours pas : « la congrégation est bien intégrée dans le village et dans les alentours, et on n’a jamais eu de souci ». 

Même point de vue de la part des habitants de Saint-Germain-de-Princay que nous avons rencontrés. Le prieuré est peu connu, même si, visiblement,  la messe du dimanche attire beaucoup de monde. 150 à 200 personnes, en moyenne, beaucoup de voitures, mais ce sont surtout des gens de l'extérieur, glisse une habitante : « on voit beaucoup de voitures immatriculée en Loire-Atlantique". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess