Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : deux sœurs soupçonnées de tentative d’assassinat

-
Par , France Bleu Loire Océan

Deux sœurs habitant dans le secteur des Herbiers, en Vendée, ont été mises en examen, jeudi, pour tentative d’homicide avec préméditation, et écrouées. Elles auraient volontairement incendié une maison pour faire brûler son occupant, fin mars. L’homme avait pu sortir sain et sauf de l’habitation.

Le palais de justice de la Roche-sur-Yon
Le palais de justice de la Roche-sur-Yon © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Deux femmes, des sœurs âgées de 22 et 26 ans, ont été mises en examen à La Roche-sur-Yon pour tentative d’assassinat, c’est-à-dire tentative d’homicide volontaire avec préméditation, et ont été placées en détention provisoire. Elles sont soupçonnées d’avoir voulu tuer un homme de 38 ans en incendiant sa maison. C’était le 27 mars, vers 21h30, aux Herbiers. L’homme avait pu sortir sain et sauf de l’habitation. 

La procureure de la république de La Roche-sur-Yon, Emmanuelle Lepissier, confirme les informations publiées par Ouest-France.fr : il y a préméditation car une des deux jeunes femmes avait préalablement acheté des bidons. Ces derniers, qui avaient été rempli d’essence, avaient été retrouvés sur les lieux du sinistre.  

Elles ne reconnaissent pas les faits et ne donnent aucune explication  -  Emmanuelle Lepissier, procureure de la République

Les deux sœurs nient les faits. C’est l’homme qui habitait la maison qui les a dénoncées, ainsi qu’un ami qui était avec lui, ce soir-là. Quelques instants avant de mettre le feu, les deux femmes auraient pénétré dans la maison pour menacer son occupant avec une petite hachette. D’après le parquet, une des deux sœurs habite dans le voisinage, l’autre dans une commune proche. "Elles ont rencontré leur future victime au cours d’une soirée commune, quelques temps auparavant", indique Emmanuelle Lepissier. Mais les raisons de cet acte ne sont pas encore connues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess