Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vendée : le père soupçonné d'avoir tenté de tuer sa fille trisomique parle d'une tentative de suicide commune

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La voiture de cet homme de 55 ans a été retrouvée dans l'eau sur le bord de mer des Sables-d'Olonne vendredi 19 avril, sa fille de 24 ans atteinte de trisomie 21 à l'intérieur. Il affirme qu'ils avaient tous deux décidé de mettre fin à leurs jours avant qu'il ne change d'avis.

La route bleue à La Chaume, où se sont déroulés les faits le 19 avril vers 5 heures du matin.
La route bleue à La Chaume, où se sont déroulés les faits le 19 avril vers 5 heures du matin. - capture d'écran Google Maps

Les Sables-d'Olonne, France

L'homme mis en examen pour tentative d'assassinat sur sa fille de 24 ans, atteinte de trisomie 21, assure qu'il s'agit d'une tentative de suicide commune à laquelle il aurait renoncé au dernier moment. C'est ce qu'il a déclaré aux enquêteurs dans les premières heures après que la police a trouvé sa voiture en partie dans la mer, avec sa fille à l'intérieur, aux Sables-d'Olonne le vendredi 19 avril au petit matin.

Une nuit de grandes marées aux Sables

Le quinquagénaire est originaire de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne. Il était parti en vacances dans la station balnéaire vendéenne avec sa fille. La mère, avec qui il est en instance de séparation, menaçait selon lui de demander le placement de la jeune femme handicapée. 

A la nuit tombée, il roule en voiture jusqu'au bord de mer et pénètre sur une cale de mise à l'eau. Il a préparé un cocktail de médicaments, des anxiolytiques. Une dose pour lui, une dose pour sa fille. Il est une heure du matin, ou plus tard, il n'arrive pas à se souvenir précisément devant les enquêteurs. 

"J'avais prévu qu'on rejoigne le paradis", dit le père

C'est une nuit de grandes marées, avec un coefficient de 107 ce vendredi 19 avril. L'eau doit justement monter à partir de minuit, jusqu'à la haute-mer à 5 heures et demi du matin. La voiture s'enlise dans le sable, et l'eau commence à monter. "J'avais prévu qu'on rejoigne le paradis", dit-il plus tard aux enquêteurs. 

Mais vers cinq heures du matin, avec la marée déjà haute, les vagues se font plus fortes devant lui. L'homme dit qu'il a pris peur, qu'il change d'avis, sort, se traîne jusqu'à la première maison en bord de mer et tambourine à la porte.  

Les policiers retrouvent sa fille en hypothermie dans la voiture 

L'occupante, réveillée par le bruit et apeurée, prévient la police. Les agents arrivent, sortent la jeune femme trisomique de la voiture. Elle est en état d'hypothermie, incapable de parler. Les pompiers la transportent à l'hôpital, le père également. Ses propos sont incohérents, et il parle d'abord d'un accident de voiture. 

Plus tard, devant les enquêteurs, le père assurera que sa fille était consentante, et qu'ils avaient décidé d'un commun accord de mettre fin à leurs jours.  Le père est poursuivi pour tentative d'assassinat et l'enquête a été confiée à un juge d'instruction. Il a été placé en détention provisoire, placement qu'il a contesté devant la cour d'appel. 

Choix de la station

France Bleu