Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Vendée : un chef d'entreprise contrôlé à 213 km/h au lieu de 80 km/h et un motard à 174 km/h

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Roche-sur-Yon, France

L'escadron départemental de sécurité routière a constaté deux très grands excès de vitesse ce samedi en Vendée. 213 km/h au lieu de 80 km/h pour un automobiliste et 174 km/h au lieu de 80 km/h pour un motard.

La voiture de luxe attend désormais son propriétaire à la fourrière (droits : gendarmerie nationale).
La voiture de luxe attend désormais son propriétaire à la fourrière (droits : gendarmerie nationale). -

Plusieurs opérations de contrôles ont eu lieu ce samedi en Vendée en différents points du département.

Sur la commune du Perrier la brigade motorisée de Challans a contrôlé un motard vendéen d'une cinquantaine d'années qui roulait à 174 km/h au lieu de 80 sur la départementale 205. Il pilotait une routière, une BMW R 1200 RT. Son engin est parti en fourrière et son permis de conduire lui a été retiré sur le champ.

Sur la commune de Coëx, un chef d'entreprise sarthois de 32 ans s'est fait prendre à 213 km/h au lieu de 80 sur la route qui permet de rallier les Sables d'Olonne à Aizenay. Il était au volant d'une voiture de luxe, une Audi R8 récemment acquise par sa société, une start-up dans le domaine des nouvelles technologies. Il a expliqué aux gendarmes "qu'il voulait l'essayer". Comme pour le pilote de la moto il écope d'une suspension de permis de six mois en application d'une mesure préfectorale qui date du 1er juillet dernier. 

Dans les deux cas la gendarmerie explique que :

Les frais de fourrière sont à la charge du contrevenant jusqu'au jugement qui ne sera pas avant quatre à six mois

Et d'ajouter "pour une voiture de luxe il faut compter 15€/jour et pour une moto 7 à 8 €/jour". Une sanction pécuniaire qui s'ajoute à l'amende qu'infligera le juge.

Depuis le début de l'année 40 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Vendée. En zone gendarmerie il y a eu deux morts de plus que l'année dernière à la même époque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu