Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vendée : un couple d'éleveurs en garde à vue, une centaine de chevaux saisis

lundi 22 janvier 2018 à 12:15 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un couple d'éleveurs de Challans a été placé en garde à vue ce lundi matin. Pendant ce temps, leurs 106 chevaux sont pris en charge par la fondation 30 Millions d'Amis. Certains étaient enfermés dans leur box à l'année, sans nourriture.

Au total, 106 chevaux sont confisqués à la demande de la justice
Au total, 106 chevaux sont confisqués à la demande de la justice © Radio France - Emmanuel Sérazin

Challans, France

Ce couple d'éleveurs peu scrupuleux était dans le collimateur de la justice depuis de longues années. Malgré les nombreuses mises en demeure des services de l'Etat, la situation a perduré depuis 2012.  Alors le Parquet des Sables d'Olonne est passé à la vitesse supérieur en plaçant le couple en garde à vue ce lundi matin. Pendant ce temps, leurs bêtes sont prises en charge par les fondations 30 Millions d'Amis et Brigitte Bardot, ainsi que par la SPA. Les chevaux seront placés dans des refuges.

Les premiers chevaux évacués ce lundi matin à la Garnache - Radio France
Les premiers chevaux évacués ce lundi matin à la Garnache © Radio France - Emmanuel Sérazin

Des éleveurs aveuglés par le profit

Les gendarmes sont en train d'interroger le couple mis en cause. Pendant ce temps, une quinzaine de personnes sont mobilisées pour prendre en charge les animaux. La première intervention s'est faite au lieu-dit Le Châtaigner à la Garnache, où les chevaux vivaient dans une pâture. "Ils pouvaient au moins manger de l'herbe, et des voisins venaient leur donner du foin", se console Arnauld Lhomme, le responsable des enquêtes au sein de la fondation 30 Millions d'Amis. L'opération va se poursuivre sur trois sites sur la commune du Perrier, et enfin à Challans, où vit le couple d'éleveurs. C'est là que les bêtes souffraient le plus.

A Challans, les chevaux étaient affamés - Aucun(e)
A Challans, les chevaux étaient affamés - Fondation 30 Millions d'Amis
L'un des chevaux sauvés à Challans - Aucun(e)
L'un des chevaux sauvés à Challans - Fondation 30 Millions d'Amis

Ces chevaux n'ont jamais été manipulés : ils restaient enfermés dans leur box, 24h sur 24, toute l'année. Même les agents des services vétérinaires n'ont pas réussi à les approcher lors du dernier contrôle - Arnauld Lhomme, fondation 30 Millions d'Amis

Le couple d'éleveurs a été placé en garde à vue après une série de procédures administratives lancées depuis 2012. "Certaines anomalies ont été constatées dès le début des années 2000", assure Arnauld Lhomme. Lors de précédents contrôles, des cadavres ont été découverts au sein de l'élevage. Les registres étaient tenus de façon anarchique. Certains chevaux ne sont pas identifiés, empêchant ainsi toute traçabilité. 

L'opération a débuté à 9h ce lundi matin, et va se poursuivre toute la journée - Radio France
L'opération a débuté à 9h ce lundi matin, et va se poursuivre toute la journée © Radio France - Emmanuel Sérazin

Trouver des familles d'accueil

Au total, 7 associations ont été réquisitionnées pour prendre en charge ces animaux maltraités. Pour l'instant, ces bêtes sont confisquées à leurs propriétaires, et confiées aux bons soins des bénévoles, en attendant que la justice prenne une décision. De son côté, la fondation 30 Millions d'Amis lance un appel aux bonnes âmes. "Nous cherchons des familles qui pourraient accueillir des chevaux chez elles, le temps que l'enquête se poursuive, car nos refuges abritent déjà 580 chevaux, et nous saturons", explique Arnauld Lhomme. Pour répondre à cet appel, il suffit de contacter la fondation via son site internet.

LA prise en charge des premiers chevaux par les associations - Aucun(e)
LA prise en charge des premiers chevaux par les associations - Fondation 30 Millions d'Amis