Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vendée : un élève lâche une bombinette lacrymogène dans son collège à Montaigu

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un élève du collège privé catholique Villebois-Mareuil, à Montaigu en Vendée a fait exploser une bombinette lacrymogène dans l'établissement, lundi 6 mai après la pause déjeuner. Une trentaine de ses camarades ont été incommodés. La gendarmerie a ouvert une enquête.

L'entrée du collège privé catholique Villebois-Mareuil à Montaigu
L'entrée du collège privé catholique Villebois-Mareuil à Montaigu © Radio France - Marc Bertrand

Montaigu, France

Un élève du collège privé catholique Villebois-Mareuil, à Montaigu en Vendée, a fait exploser une bombinette contenant un gaz de type lacrymogène dans son établissement lundi 6 mai, au retour de la pause déjeûner.

Des picotements dans les yeux pour une trentaine d'élèves

Une trentaine d'élèves ont été incommodés, avec des picotements dans les yeux. Le personnel du collège a appelé immédiatement les pompiers, croyant d'abord à une intoxication alimentaire. Un médecin du SAMU s'est également rendu sur place, mais aucun élève n'a été transporté à l'hôpital. Deux parents sont venus chercher leur enfant avant la sortie des cours. 

La gendarmerie de Montaigu précise que ce type de bombinette est en vente sur internet, mais interdite aux mineurs. Elle parle d'un "effet psychologique", du fait que la bombinette utilisée a été décrite comme lacrymogène, ce qui a pu inquiéter les enfants et les parents. Les gendarmes ont ouvert une enquête

Choix de la station

France Bleu