Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : un taurillon en cavale et deux autres abattus après s'être échappés du parc de loisirs Indian Forest

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un taurillon paniqué s'est échappé en entraînant deux congénères avec lui samedi 6 avril au parc Indian Forest, à Moutiers-les-Mauxfaits. Deux ont été abattus sur ordre des autorités, le troisième court toujours. Des battues sont organisées pour le retrouver.

L'entrée du parc Indian Forest à Moutiers-les-Mauxfaits, ce mardi 9 avril.
L'entrée du parc Indian Forest à Moutiers-les-Mauxfaits, ce mardi 9 avril. © Radio France - Marc Bertrand

"Il est quelque part par là, dans la forêt", montre du doigt Vincent Puthod, du parc Indian Forest. Un taurillon est en divagation depuis samedi 6 avril, autour du parc Indian Forest, entre Moutiers-les-Mauxfaits et la commune du Bernard. Il s'est échappé le jour de la réouverture du parc pour une nouvelle saison, alors que les portes venaient d'ouvrir et que les premiers clients commençaient à entrer. 

Un des trois taurillons en situation de stress a pris peur et forcé le passage à l’ouverture de la barrière. Les deux autres se sont engouffrés dans le passage."                                          
- Le parc Indian Forest

Les raisons pour lesquelles le taurillon a paniqué sont inconnues. Les salariés devaient les conduire à l'intérieur du parc de loisir, où ils sont utilisés pour l'activité "The cow to arena" où les visiteurs doivent dompter une vachette à l'intérieur d'un ring. L'animal a chargé l'un des saisonniers du parc, qui l'a heureusement évité, avant de s'enfuir avec ses comparses vers la forêt attenante. "En passant, ils ont foncé sur les poneys de notre enclos juste à côté", note Vincent Puthod. 

Deux taurillons abattus, le troisième décampe

Appelés sur place, les pompiers ont retrouvé deux des trois taurillons. Mais ce sont les gendarmes qui ont donné l'ordre à un chasseur de les abattre, pour éviter qu'ils ne divaguent vers la route départementale toute proche, très fréquentée, qui relie La Roche-sur-Yon à La Tranche-sur-Mer. 

Les pompiers ont d'abord appelé le vétérinaire de garde pour qu'il les endorme, mais il était aux Herbiers à l'autre bout du département, et le temps de faire toute la route, les taurillons auraient eu le temps de s'enfuir très loin."                                          
- Vincent Puthod

Le troisième taurillon, lui, a pris ses pattes à son cou dans la forêt attenante du Bois Lambert. Depuis, des battues sont organisées avec l'appui de la société de chasse du Bernard. Mardi soir, ils n'avaient toujours aucune trace du taurillon. 

Des promeneurs l'auraient vu dans les bois

Des promeneurs ont dit avoir aperçu ce qui leur semblait être un "gros sanglier" mardi matin dans le bois Lambert. Et les employés d'Indian Forest sont passés chez les riverains pour les prévenir et leur dire d'ouvrir l’œil.

"Il pourrait tenter de se faire des copines en allant se promener vers un troupeau de vaches", prévient le maire de Moutiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess