Faits divers – Justice

Vendée : une femme, prisonnière de son lit médicalisé, décède dans l'incendie de sa maison

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu jeudi 22 décembre 2016 à 18:37

Pompiers illustration
Pompiers illustration © Maxppp -

Une femme d'une cinquantaine d'année est morte dans l'incendie de son petit pavillon, ce jeudi matin à Givrand, près de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Son mari est très grièvement blessé. Elle est restée prisonnière de son lit médicalisé.

Une habitante de Givrand, près de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, est morte dans l'incendie de sa maison ce jeudi matin. Cette femme d'une cinquantaine d'années est restée prisonnière de son lit médicalisé. Son mari, un peu plus âgé, est grièvement blessé. Il a inhalé les fumées.

Un feu qui se propage rapidement, sans doute accidentel

C'est un témoin qui a donné l'alerte quand il a vu le monsieur sortir de la maison en flammes. Quand les pompiers sont arrivés, la toiture était déjà embrasée, signe que le feu a progressé très rapidement. Vu l'ampleur des dégâts, les gendarmes ne savent pas encore avec certitude d'où il est parti mais il est vraisemblablement accidentel.

Le pavillon d'environ 60 mètres carrés se trouve dans un lotissement de logements sociaux pour les personnes âgées et à mobilité réduite. Il ne s'est pas propagé à la maison mitoyenne.