Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vente de cannabis "légal" à Dijon, une nouvelle boutique perquisitionnée

mercredi 22 août 2018 à 14:50 - Mis à jour le mercredi 22 août 2018 à 17:22 Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne et France Bleu

La lutte contre la vente de cannabis "légal" se poursuit à Dijon, en juillet dernier deux boutiques et un buraliste ont été perquisitionnés, ce lundi "The Pot Company" a reçu la visite des forces de l'ordre. Une information judiciaire a été ouverte, la fermeture provisoire de la boutique réclamée.

La boutique perquisitionnée rue Guillaume Tell
La boutique perquisitionnée rue Guillaume Tell © Radio France - Philippe Renaud

Dijon, France

Le rideau de fer est resté fermé depuis lundi soir. Un peu plus tôt dans l'après-midi, les forces de l'ordre sont venues faire une perquisition dans les locaux de la boutique de la rue Guillaume Tell (quartier de la gare), les deux associés de "The pot company" ont été placés en garde à vue. Celle-ci doit s'achever ce mercredi après-midi. 

Lors de la perquisition des produits à la vente ont été saisis (liquide CBd pour cigarettes électroniques, graines de cannabis, etc,etc), après analyse, une information judiciaire pour usage, acquisition, détention, offre ou cession de stupéfiants a été ouverte. 

Lors des précédentes perquisitions, dans les deux autres boutiques de cannabis "légal" à Dijon, les policiers avaient recueillis des fleurs de cannabis, selon nos informations, ce produit strictement interdit en France (même sans THC, la substance psychotrope du cannabis), n'était pas vendu rue Guillaume Tell. Ce qui a été confirmé par le parquet de Dijon.

Le parquet qui a, tout de même, demandé la mise en examen des deux associés, et la fermeture de l'enseigne pour 6 mois. La décision incombe au juge d'instruction.