Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

ASSE : Jacques Pauly, potentiel acheteur, se confronte enfin à la presse mais peine à convaincre

lundi 30 juillet 2018 à 20:20 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Saint-Étienne Loire

Lundi, Jacques Pauly s'est exprimé devant la presse stéphanoise. Il voulait "rétablir la vérité" sur les faits concernant son projet de rachat de l'AS Saint-Étienne. Malgré la procédure judiciaire en cours, il veut toujours acquérir 40% du club. Mais il n'a pas parlé une seule fois de football.

Jacques Pauly a divulgué des pièces à conviction du dossier transmis au procureur
Jacques Pauly a divulgué des pièces à conviction du dossier transmis au procureur © Radio France - Mickaël Chailloux

Saint-Étienne, France

Il contre-attaque. Jacques Pauly s'est présenté offensif, brandissant les preuves transmises au procureur de la République de Saint-Étienne. France Bleu Saint-Étienne Loire vous l'avait révélé fin mai : le président fondateur du groupe JASON préparait un projet de rachat du club avec 400 millions d'euros d'investissement à la clé, un projet dans les cartons déjà depuis 2009. Mais cette tentative semble avoir avorté : mi-juin, Jacques Pauly a porté plainte devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne contre le Crédit Agricole Loire Haute-Loire. Il les accuse de "détournement". 

Devant la presse, il a voulu montrer toutes les preuves afin de s'expliquer et de retracer toute l'affaire qui l'a conduit à cette plainte.  Jacques Pauly avait déposé ces fonds sur un compte de l'agence Crédit Agricole d'Aurec-sur-Loire en Haute-Loire en 2009. Ces fonds étaient alors destinés à l'acquisition de 40% des parts de l'AS Saint-Étienne à l'époque, comme en témoigne le protocole d'accord signé en présence de Roland Romeyer, indique l'homme d'affaire sulfureux. Deux mois après l'ouverture de ce compte, il est finalement clôturé par la banque. L'argent n'a toujours pas été restitué à l'homme d'affaires. 

Jacques Pauly veut toujours racheter le club  

Devant les journalistes, il n'explique pas clairement pourquoi il a attendu neuf ans pour se rendre auprès de la justice. Il s'étend longuement sur ce qui occupe ses journées, le "projet X3". Un projet de grande ampleur qu'il présente comme révolutionnaire. Parmi les projets "pilotes" qu'il détaille, la dépollution de la mer du Nord et de la mer Baltique, mais aussi des créations d'emplois à Saint-Étienne, comme par exemple des gardes du corps pour des femmes maltraitées. 

Jacques Pauly oublierait-il l'ASSE ? S'il ne dit aucun mot sur le projet sportif qu'il souhaiterait mettre en place, il tient toujours à devenir actionnaire majoritaire, et veut rencontrer Roland Romeyer. "Il a les cartes en main" explique-t-il, souhaitant également se mettre à la table des discussions avec le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau, le co-président Bernard Caiazzo et le directeur général du Crédit Agricole Gérard Ouvrier-Buffet.