Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Un Ardennais contrôlé six fois en trois jours pour non-respect du confinement

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Un Ardennais a été contrôlé six fois, en trois jours, à Charleville-Mézières (Ardennes) pour non-respect du confinement. L'homme présente une déficience mentale, il n'a reçu aucune sanction.

La police municipale contrôle les attestations de sortie dérogatoire. Image d'illustration.
La police municipale contrôle les attestations de sortie dérogatoire. Image d'illustration. © Radio France - Claire Leys

Depuis mardi midi, la France est confinée et les sorties limitées au strict nécessaire, avec une attestation de sortie dérogatoire. À Charleville-Mézières, dans les Ardennes, un homme a été contrôlé six fois en trois jours par les forces de l'ordre pour non-respect des règles du confinement.

Le procureur de Charleville-Mézières précise qu'il s'agit d'un homme présentant une déficience mentale, il n'a donc reçu aucune sanction, sans doute induit en erreur par "les indications peut-être maladroites de son délégué de tutelle".

Le parquet reste attentif au respect des règles du confinement. Une "garde à vue pour mise en danger de la vie d'autrui et une comparution immédiate avec possibilité d'incarcération" pourraient être prochainement appliquées. 

Couvre-feu à Charleville-Mézières depuis samedi

La ville-préfecture des Ardennes est depuis samedi soir soumise à un couvre-feu, instauré par le maire Boris Ravignon. Aucun déplacement n'est autorisé entre 22h et 6h, jusqu'à nouvel ordre.

Depuis samedi matin, dix verbalisations de 135 euros pour non-respect du confinement ont été dressées à Charleville-Mézières, 180 depuis l'application de la consigne gouvernementale sur le territoire communal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu