Faits divers – Justice

Les teufeurs du teknival de Portes sur le départ

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère lundi 29 août 2016 à 22:49 Mis à jour le mardi 30 août 2016 à 10:10

Des Teuffers, un peu moins nombreux ?
Des Teuffers, un peu moins nombreux ? © Radio France - Ludovic Labastrou

Un teknival aussi massif qu'illégal se déroule depuis samedi sur un ancien site minier à Portes. Le village cévenol a vu déferler de toute la France et aussi des pays limitrophes entre 6.000 et 7.000 teufeurs. Ils se disent prêts à quitter les lieux ce mardi.

Vive animation depuis le week-end dernier à Portes dans les Cévennes gardoises, à une dizaine de kilomètres de la Grand Combe : les autorités ont compté pas moins de neuf kilomètres de bouchons entre l'ancien village minier et Alès, dans la nuit de samedi à dimanche.

Au moins 2.500 véhicules et de nombreux camions ont rallié le carreau d'Estival, une mine de charbon à ciel ouvert abandonné dans les années 2000, pour participer à une fête géante.

Près de 7 000 teufeurs réunis

Au moins neuf camions de matériel, 50.00 watts de son et des groupes électrogènes ont fait tourner ce teknival dont l'affluence, entre 6.000 et 7.000 personnes, a probablement dépassé les organisateurs.

Une trentaine de gendarmes, une dizaine de sapeurs pompiers et des porteurs d'eau ont vite été dépêchés sur place, le risque incendie dans cette zone boisée étant jugé préoccupant.

La sous-préfecture, réunie en cellule de crise, a aussi fait appel à la Croix rouge pour faire face aux risques sanitaires.

Reportage de Ludovic Labastrou

Les autorités en pleine discussion avec les "organisateurs" - Radio France
Les autorités en pleine discussion avec les "organisateurs" © Radio France - Ludovic Labastrou

Départ progressif des fêtards

Il a fallu de la patience et du temps aux autorités, notamment le sous-préfet d'Alès pour discuter avec les "organisateurs" d'un teknival strictement illégal.

En fin de journée, Olivier Delcayrou a obtenu l'arrêt de la musique et donc le départ étagé à partir de ce mardi des quelques 4.000 teufeurs encore présents sur place.

Olivier Delcayrou, sous-préfet d'Alès

Aucun incident majeur

Elus, Croix rouge et gendarmerie main dans la main - Radio France
Elus, Croix rouge et gendarmerie main dans la main © Radio France - Ludovic Labastrou

Aucun incident notable n'est à signaler pour ce teknival qui aura duré un peu plus de trois jours aux porte du village. Tout cela grâce à une forte mobilisation des services de l'état mais aussi des secours. Aux abords du site des contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants ont été organisés.

Une enquête judiciaire a été confiée à la gendarmerie du Gard.

Le colonel Sébastien Baudoux

Le retour au calme est prévu dans la journée de ce mardi à Portes.

Partager sur :