Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vers un possible accord entre Darwin et Bordeaux Métropole Aménagement ?

lundi 29 octobre 2018 à 21:22 Par Audrey Dumain, France Bleu Gironde

Une médiatrice judiciaire a été nommée ce lundi pour ouvrir le dialogue entre Darwin et Bordeaux Aménagement Métropole (BMA). Les deux partis ont trois mois pour trouver un terrain d'entente.

La ferme urbaine terrain convoité à Darwin
La ferme urbaine terrain convoité à Darwin © Radio France - Pascal Pierozzi

Bordeaux, France

Le bras de fer continue entre l'écosystème Darwin et Bordeaux Métropole Aménagement (BMA). Les premières médiations avec la mairie n'ayant pas été concluantes, une médiatrice judiciaire a été nommée ce lundi pour ouvrir le dialogue. 

Trois mois pour trouver un accord 

Le 15 octobre, BMA avait assigné en référé les Darwiniens pour les contraindre à libérer une parcelle qu'ils occupent illégalement. Le président du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux les avait finalement convaincu de tenter une médiation.

A partir de ce lundi, les deux partis ont donc trois mois pour trouver un accord. La société en charge du chantier de la ZAC Bastide - Niel doit réaliser des travaux d'aménagement : eau potable, eaux usées, électricité etc. Pour cela, elle souhaite notamment faire passer des tuyaux par une partie du terrain occupé par Darwin. Mais les associations refusent et craignent que ce chantier ne tue leur activité. 

Une médiation très attendue

Si il y a bien un point sur lequel BMA et Darwin s'accordent, c'est cette médiation : les deux partis y croient.

Pour Philippe Barre, le co-fondateur de Darwin, cela apportera plus de transparence sur "les données des travaux" que BMA compte réaliser : "Nous souhaitons avoir des réponses sur la nature des travaux, la méthodologie et leur temporalité." Selon lui, BMA souhaite notamment réaliser ces aménagements sur l'allée centrale du site. "On ne pourra pas résister à cette asphyxie. Il y a d'autres solutions." 

De son côté, BMA espère pouvoir avancer le chantier : "Toute la ZAC doit être desservie donc il y aura des tuyaux partout", explique Pascal Gerasimo, directeur général de BMA. "Nous espérons pouvoir trouver des solutions et renouer le dialogue d'un point de vue technique et juridique. Ce dialogue n'existe pas aujourd'hui."

Les deux partis seront convoqués le 4 février devant un juge. Si aucun accord est trouvé, ils pourront renouveler la médiation un seule fois. Ensuite, la procédure judiciaire prendra le relais.