Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vers un rapprochement des détenus basques dans les prisons de Mont de Marsan et Lannemezan

samedi 13 janvier 2018 à 18:15 Par Paul Nicolaï, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque

Le militant altermondialiste Jean-Noël Etcheverry, dit "Txetx", affirme que des détenus basques seront " dans les prochaines semaines" transférés vers les prisons de Mont-de-Marsan et Lannemezan. Actuellement 59 etarras sont détenus en France.

Jean Noel Etcheverry fer de lance des artisans de la paix
Jean Noel Etcheverry fer de lance des artisans de la paix © Maxppp - Chopin Jean Daniel

Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

C’était une demande de longue date des familles. Elle est en passe de se concrétiser. Les prisonniers basques détenus dans une vingtaine de prisons françaises devraient bénéficier d'un rapprochement. C'est ne tout cas ce qu'affirme Jean-Noël Etcheverry. Le chef de file des "artisans de la paix" plaide depuis longtemps pour une telle mesure dans le cadre du "processus de paix". 

Les prisonniers pourraient ainsi être transférés dans les établissements de Lannemezan et de Mont-de-Marsan et ce dans les prochaines semaines. ''La réunion du 27 décembre entre le ministère de la Justice et la délégation d’élus et d’acteurs impliqués dans la résolution du conflit basque avait _permis d’annoncer qu’il n’y avait pas d’opposition de principe à entamer un processus de rapprochement des prisonniers basques_" a precisé Txetx Etcheverry.

Aller le plus loin possible

"On peut raisonnablement penser que dans les semaines à venir on va avoir les premiers rapprochements, à savoir l’ouverture d’une nouvelle voie après celle de la suppression de détenus particulièrement signalés. _On espère que ces voies vont aller le plus loin possible_. Je pense à la libération des prisonniers malades, l’accès normal aux remises de peine et aux libérations conditionnelles et à la question des longues peines" a rajouté le militant altermondialiste qui fut l'un des acteurs majeurs de la journée du 8 avril 2016 lors de laquelle les "artisans de la paix" ont remis aux autorités françaises une grande partie de l'arsenal d'ETA.