Infos

Vers une jurisprudence Molex pour les salariés de Michelin à Joué-les-Tours ?

Par Théo Maneval, France Bleu Touraine vendredi 28 mars 2014 à 15:55

Les salariés de Michelin Joué-lès-Tours ont laissé exploser leur colère.
Les salariés de Michelin Joué-lès-Tours ont laissé exploser leur colère. © Fanny Bouvard - Radio France

Les salariés de Michelin à Joué les Tours vont-ils bénéficier d'une jurisprudence Molex concernant les licenciements pour cause économique ? Jeudi le tribunal des prud'hommes de Toulouse a estimé que le licenciement pour motif économique de près de 200 salariés de Molex était injustifié. Il leur a accordé des indemnités dépassant dans certains cas les 100.000 euros.

A Joué-les-Tours, les premiers des 400 salariés licenciés partiront à la fin du mois de mai. Les syndicats contestent la validité du motif économique invoqué par la direction pour justifier cette vague de départs.

Ils espèrent donc pouvoir s'appuyer sur la décision du tribunal des prud'hommes de Toulouse pour obtenir de meilleures indemnités , car leur situation à l'usine Michelin de Joué-les-Tours leur semble similaire à celle des anciens salariés du site de Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Le verdict du tribunal donne espoir au délégué CGT de l'usine Michelin, Claude Guillon, pour la bataille qui devrait s'engager prochainement aux prud'hommes.

"Ça nous donne une opportunité sur Joué-les-Tours pour aller dans le même sens"

"On peut transposer le cas de Molex à l'usine de Joué-les-Tours", estime Claude Guillon

Partager sur :