Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vesoul : un enfant de 11 ans se jette du cinquième étage dans le quartier du Montmarin

mardi 8 mai 2018 à 17:02 Par Rachel Noël et Laurine Benjebria, France Bleu Besançon et France Bleu

Un enfant de 11 ans s’est jeté du cinquième étage d’un immeuble du quartier du Montmarin à Vesoul lundi vers 22h. L’enfant qui a laissé une lettre est gravement blessé. Une cellule psychologique sera mise en place dans son école mercredi.

L'enfant de 11 ans est gravement blessé après une chute de 11 mètres.
L'enfant de 11 ans est gravement blessé après une chute de 11 mètres. © Maxppp - LionelVadam/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/

Vesoul, France

Un geste dramatique, lundi soir vers 22h dans le quartier du Montmarin à Vesoul. Un enfant de 11 ans s’est jeté du cinquième étage de son immeuble. Il a été gravement blessé, mais son pronostic vital n'est plus engagé, malgré une chute de près de onze mètres.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le petit garçon aurait fait une tentative de suicide. 

Une lettre pour expliquer son geste

Avant de sauter du 5e étage d'une tour, l’enfant a laissé une lettre chez lui pour expliquer son geste selon le Procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic. 

Une enquête est ouverte et confiée au commissariat de Vesoul. Les gendarmes vont tenter de comprendre si son geste est lié à son contexte familial ou est en lien avec sa scolarité. Si son état de santé est aujourd'hui rassurant, selon Emmanuel Dupic, le petit garçon n'a pas encore pu être entendu par les enquêteurs qui vont tenter de comprendre ce qu'il s'est passé lundi soir.

Pour épauler les camarades de classe de l'enfant, scolarisé en CM2 à Vesoul, une cellule psychologique sera installée mercredi dans son école.