Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trente deux chats empoisonnés en trois jours à Vergèze, les associations veulent "que justice soit faite"

samedi 6 janvier 2018 à 23:22 Par Fabien Fourel, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

L'association ALFA qui s'occupe des chats errants dans le secteur d'Aimargues (Gard) n'en revient toujours pas : en a peine trois jours, 32 chats et chatons nourris au Super U de Vergèze sont morts, tous empoisonnés. L'association va porter plainte.

Les chats sur le parking du Super U
Les chats sur le parking du Super U - ALFA

Vergèze, France

Ce sont les salariés du Super U qui ont fait les macabres découvertes en début de semaine, en se rendant sur leur lieu de travail. 

Après la nuit de la Saint-Sylvestre, alors qu'ils venaient travailler tôt le matin, ils découvrent devant le magasin, cinq corps de chats et des boites de pâté vides.  Ils ne s'inquiètent pas pour autant. 

Le lendemain, ils découvrent 18 cadavres allongés sur le parking, presque collés les uns aux autres. Et toujours ces boites de pâté vides à proximité. Cette fois plus de doute, il s'agit d'un empoisonnement. 

La directrice du magasin prévient alors les gendarmes. Pourtant la nuit suivante rebelote. Neuf autres corps de petits chats sont retrouvés au matin. 

L'association ALFA (Association locale des félins d'Aimargues), qui s'occupait de nourrir les animaux, est prévenue. Sa trésorière Julia Combe n'en revient toujours pas. 

"On a appelé en urgence notre vétérinaire et amené les cadavres pour des autopsies. Il nous a expliqué que les chats étaient morts à cause d'un anti-limace mélangé à leur pâté." 

La colère de l'association 

Devant ces actes de cruautés, l'association ALFA va déposer plainte, tout comme la direction du Super U. Elles veulent savoir qui est à l'origine de ces "meurtres". 

"Ces chats, je les connaissais. Quand j'ai vu ça, j'ai fait deux pas, je suis tombé. I n'y a pas de mot pour qualifier la personne qui a fait ça. On veut que justice soit faite." 

Les caméras de vidéo-surveillance sont en cours d'examen pour tenter de repérer le ou les malfaiteurs. 

Un appel à témoin a aussi été lancé. Vous pouvez participer en envoyant un mail à alfa.aimargues@gmail.com.

Les bénévoles rassemblent les corps  - Aucun(e)
Les bénévoles rassemblent les corps - ALFA
Les bénévoles de l'ALFA avec les chats  - Aucun(e)
Les bénévoles de l'ALFA avec les chats - ALFA
L'attestation du vétérinaire qui parle d'un empoisonnement à l'anti-limace - Aucun(e)
L'attestation du vétérinaire qui parle d'un empoisonnement à l'anti-limace - ALFA