Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Viande polonaise avariée : une partie du stock frauduleux écoulé en Île-de-France, les consommateurs sont inquiets

dimanche 3 février 2019 à 14:58 Par Julie Szmul, France Bleu Paris

Alors que 150 kilos de viande avariée polonaise ont été vendus aux consommateurs français, le ministère de l'Agriculture précise ce weekend que ce stock a été principalement écoulé en Île-de France, mais aussi en Île-et-Vilaine et dans le Loiret.

Une partie des 150 kilos de viande polonaise avariée a été vendue aux consommateurs en Île-de-France.
Une partie des 150 kilos de viande polonaise avariée a été vendue aux consommateurs en Île-de-France. © Maxppp - Maxppp

Alfortville, France

"A ce stade, quelques dizaines de restaurants et de boucheries sont concernés, en région Île-de France principalement, et dans les départements d'Ille-et-Vilaine (35) et du Loiret (45)", détaille le communiqué du ministère de l'Agriculture.  Il indique que "ces chiffres seront précisés en début de semaine prochaine après consolidation des données au niveau national". L'intégralité de la viande polonaise frauduleuse écoulée en France a donc été localisée, trois jours après la découverte de ce nouveau scandale sanitaire : 2,7 tonnes de viande avariée polonaise exportée dans dix pays européens. 800 kilos ont rapidement été localisés en France : 650 ont pu être récupérés à temps, mais le reste, soit 150 kilos, a été vendu aux consommateurs.  

À LIRE Près de 800 kilos de viande avariée polonaise retrouvés dans neuf entreprises en France

Impossible, pour l'instant, de savoir quels établissements sont concernés dans notre région. Selon Varsovie, cette viande, issue d'un abattage illégal ne présente pas de risque sanitaire. Mais l'inquiétude des consommateurs grimpe. A l'occasion d'une vente directe producteur-consommateurs ce dimanche à Alfortville, dans le Val-de-Marne, le scandale est dans toutes les conversations. 

1,3 tonne de fruits et légumes bio vendue en moins de deux heures à Alfortville. - Radio France
1,3 tonne de fruits et légumes bio vendue en moins de deux heures à Alfortville. © Radio France

Comme le préconise la FNSEA face à cette nouvelle affaire, les habitants sont nombreux à déclarer préférer acheter de la viande française. "C'est peut-être plus cher, mais c'est plus sûr", sourit une mère de famille. Un peu plus loin, Anne a mis son réveil, ce dimanche matin, pour venir profiter de cette vente directe : "Là, on sait d'où viennent les produits, qui les a cultivé, et comment. Concernant la viande, je n'en achète plus en grande surface. J'ai mon boucher, à qui je fais encore confiance."

1,3 tonne de fruits et légumes achetés en moins de 2h

Cette vente, c'est un partenariat entre un producteur de fruits et légumes du Pas-de-Calais, et l'association Sport Loisir Intégration et Culture d'Alfortville. Jean-Claude Guiraud est son président, et lui aussi, ce nouveau scandale l'a fait réagir : "J'ai eu un effroi, en apprenant ça. Surtout qu'on ne sait pas où est partie cette viande. Si ça se trouve, moi même, j'en ai mangé". 

L'association avait commandé 1,3 tonne de fruits et légumes frais à son producteur partenaire du nord de la France. Preuve de l'engouement des habitants du quartier pour une alimentation plus sûre et plus saine, tout le stock a été acheté.... En moins de deux heures.