Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Victime d'agression sexuelle pendant l'enfance, Jean-Luc Bansard sort du silence et monte sur scène

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Jean-Luc Bansard a décidé de porter plainte contre son agresseur sexuel présumé, 55 ans après. Il organise un table ronde sur les violences sexuelles contre les enfants et a écrit une pièce de théâtre.

Jean-Luc Bansard a écrit une pièce de théâtre consacrée aux droits des enfants et au respect dû aux enfants.
Jean-Luc Bansard a écrit une pièce de théâtre consacrée aux droits des enfants et au respect dû aux enfants. © Radio France - Charlotte Coutard

Le théâtre du tiroir à Laval organise plusieurs événements à l'occasion du 30ème anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant, avec notamment une table ronde, et une pièce de théâtre. Il sera question de violences sexuelles pédophiles.

Jean-Luc Bansard témoigne 55 ans après les faits

Jean-Luc Bansard, le directeur du théâtre du tiroir à Laval, raconte avoir été victime d'un pédophile quand il était adolescent, des attouchements dans son lit, agressé par un "surveillant général" quand il était interne dans un collège public à Mayenne. La première fois c'était il y a 55 ans, en 1964, il avait alors 13 ans. Il a osé pousser les portes du commissariat de Laval en avril dernier pour porter plainte. Le cauchemar a duré quatre ans, mais Jean-Luc Bansard n'a "jamais pu en parler de toute sa vie".

J'ai la preuve dans ma chair que c'est un danger

Le déclencheur, c'est le cancer dont il souffre depuis deux ans. "Je ne dis pas que ces souffrances d'agressions sexuelles sont la cause de mon cancer, mais je suis persuadé que c'est un terrain qui a permis au cancer de se développer", dit-il. "J'ai fait ce que je devais faire, annoncer à la société qu'il y a un danger avec cet homme, j'ai la preuve dans ma chair que c'est un danger". Mais les faits sont prescrits, il n'y aura pas de poursuites judiciaires.

Reportage France Bleu Mayenne

Une table ronde sur les violences sexuelles pédophiles

Pour permettre à d'autres de s'exprimer, Jean-Luc Bansard organise une table ronde, "se taire ou parler" ce samedi 16 novembre de 15h à 18h au théâtre du tiroir avenue Jean Macé à Laval, des victimes seront présentes et témoigneront, aux côtés d'associations et de professionnels formés au recueil de la parole.

Il n'est jamais trop tard pour parler, il est temps d'enlever l'épine qu'on a dans le pied

"Il n'est jamais trop tard pour parler, il est temps d'enlever l'épine qu'on a dans le pied. C'est pour ça que cette loi de prescription, c'est absurde. Comment peut-on imaginer qu'une souffrance comme celle là s'efface comme ça. Mais la résilience c'est ça, être capable de regarder en face son agresseur et de lui dire tu as fait beaucoup de mal mais aujourd'hui j'ai sorti la tête de l'eau, personne d'autre ne me touchera. Aujourd'hui je peux parler publiquement de cette situation".

Jean-Luc Bansard

"Je sais pourquoi je ne parlais pas, c'était trop difficile intérieurement. Que ce soit dit publiquement c'est un grand pas. Si à l'époque j'avais pu trouver une personne dans mon entourage une personne à l'écoute, peut-être que je n'en serai pas là aujourd'hui. Les choses sont enfouies, qu'est ce qui les fait ressortir ? Maintenant je suis très content de pouvoir en parler, de pouvoir aider".

Jean-Luc Bansard

Et une pièce de théâtre sur le respect des droits de l'enfant

Jean-Luc Bansard a également écrit une pièce de théâtre, qu'il jouera du 14 au 17 novembre, consacrée à Janusz Korczak, auteur polonais de "Comment aimer un enfant" et de"Le Droit de l'enfant au respect". 

Cet auteur demandait pour les enfants "le droit à l'intimité, le droit au respect, à l'intégrité physique et morale. Au total une cinquantaine de droits", explique Jean-Luc Bansard. Dans sa pièce, le comédien raconte l'histoire de cet homme qui a créé deux orphelinats en Pologne entre 1912 et 1942, où les enfants pouvaient "prendre des responsabilités", grâce à un "parlement des enfants, une assemblée générale où les enfants érigeaient les règles".

Jean-Luc Bansard a écrit une pièce de théâtre consacrée à Janusz Korczak.

Janusz Korczak c'est l'exemple parfait de ce que moi j'aurais aimé recevoir quand j'avais 13 ans. C'est ma réponse poétique à cette situation. Je veux être l'avocat poétique de l'enfant que j'étais". 

Jean-Luc Bansard veut rendre hommage à Janusz Korczak

"La République des enfants du Dr Korczak", au théâtre du tiroir avenue Jean Macé à Laval.

  • Jeudi 14 novembre à 20h
  • Venredi 15 novembre à 20h30
  • Samedi 16 novembre à 20h30
  • Dimanche 17 novembre à 16h
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu