Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Victime d'une agression, le maire délégué de Portbail en colère en apprenant que sa plainte est classée

-
Par , France Bleu Cotentin
Portbail

Francis D'Hulst, maire délégué de Portbail sur la côte ouest du Cotentin, a été agressé cette semaine par trois hommes. Il a reçu plusieurs coups dans le dos et a porté plainte. Ce samedi, il a appris que l'agresseur n'a eu qu'un rappel à la loi et ne sera pas poursuivi pour cette agression.

Le maire délégué de Portbail en colère contre le parquet
Le maire délégué de Portbail en colère contre le parquet

Le maire délégué de Portbail, sur la côte ouest du Cotentin, avait été alerté mercredi dernier qu’une tente avait été plantée dans un endroit interdit et que les campeurs avaient allumé un feu de camp près d'une pinède. 

Francis D'Hulst s'était rendu sur place une première fois et en l'absence des campeurs, il avait déposé un mot sur la tente pour rappeler l'interdiction de camper à cet endroit. Le lendemain, les campeurs étaient toujours présents et le maire délégué s'est rendu sur place pour rencontrer les individus.  Mais la discussion a tourné court. L'élu s'était fait insulter. 

Francis D’Hulst allait appeler les gendarmes lorsqu'il a été frappé à plusieurs reprises dans le dos au niveau de la nuque. Le maire de 70 ans n'avait été que légèrement blessé.

C'est quand même aberrant de se faire taper dessus par quelqu'un qui ne respecte rien, ni personne.

L'élu avait porté plainte en espérant que ça serve d'exemple et que ce genre de comportements ne se reproduisent plus. Aujourd'hui il est dégoûté. "On est dans un monde qui marche sur la tête. Il faut le punir tout de suite et ne pas attendre la prochaine fois", s'offusque le maire délégué.

"Je conseille à mes collègues élus qui se trouveraient dans une même situation de ne rien faire et surtout de ne pas prendre de risques parce que le parquet ne suit pas", déclare Francis D'Hulst en colère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess