Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Victoire pour Abdel, qui peut déposer sa demande d'asile en Creuse

mercredi 3 octobre 2018 à 18:57 Par Simon De Faucompret, France Bleu Creuse

Le dossier de ce jeune Soudanais, accueilli par les habitants de Faux-la-Montagne, était examiné par le tribunal administratif de Limoges. Entré en Europe par l'Italie, Abdel peut finalement faire sa demande d'asile en France, contre l'avis de la préfecture de la Creuse.

Abdel est entré en Europe par l'Italie. Pour cette raison, la préfecture de la Creuse a dans un premier temps refusé de traiter sa demande.
Abdel est entré en Europe par l'Italie. Pour cette raison, la préfecture de la Creuse a dans un premier temps refusé de traiter sa demande. © Radio France - Audrey Tison

Guéret, France

C'est une victoire pour les soutiens d'Abdel, et un camouflet pour la préfecture de la Creuse : ce jeune Soudanais de 23 ans va finalement pouvoir déposer sa demande d'asile en France.

La décision du tribunal administratif de Limoges a été rendu ce mercredi 3 octobre : la préfecture de la Creuse a l'injonction d'enregistrer cette demande, et de laisser l'Ofpra, organisme qui attribue ou non la qualité de réfugié, examiner la situation d'Abdel. En revanche, elle a quinze jours, jusqu'au 18 octobre, pour faire appel du jugement.

Soulagement pour les soutiens d'Abdel

Marc Bourgeois est un habitant de Faux-la-Montagne. Il a logé Abdel à plusieurs reprises et fait partie de ses soutiens. "Cette décision est évidemment satisfaisante", réagit-il quelques instants après l'annonce de la décision. "_Elle fait droit à ce qu'on demandait pour Abdel_, et qui aurait pu être obtenu depuis très longtemps si la préfecture avait eu l'intelligence d'accéder à nos demandes initiales".

Mais l'heure n'est pas non plus à une joie sans faille pour Marc. "C'est aussi un immense gâchis", regrette-t-il, amer. "Un gâchis humain pour Abdel, qui a énormément souffert. Un gâchis pour toutes les forces utilisées à lutter, plutôt qu'à s'occuper de l'intégration correcte d'une personne sur le territoire."

"Tout ça est extrêmement dommageable. Mais ce n'est pas fini." Marc Bourgeois

Avec le recul, "tout ça est extrêmement dommageable", juge l'habitant de Faux. "Mais ce n'est pas fini. Il va falloir attendre la réponse de l'Ofpra." Le délai de traitement d'une demande d'asile est de quatre à six mois.

En attendant, Abdel devrait revenir à Faux-la-Montagne. "Comme il n'a pas le droit de travailler, il va parfaire l'apprentissage du français. C'est une priorité pour lui", révèle Marc Bourgeois.

Plusieurs semaines de lutte

Cela fait presque un an qu'Abdel a été accueilli par les habitants de Faux-la-Montagne, sur le plateau de Millevaches. Le 17 septembre dernier, la préfecture de la Creuse a fait savoir sa volonté de transférer Abdel vers l'Italie, pays par lequel il est entré en Europe. La réaction ne s'est pas fait attendre : des dizaines de manifestants se sont mobilisés à Guéret, et ont fini par occuper la mairie de la ville pendant toute une nuit.

La mobilisation s'est poursuivie le lendemain par l'occupation de la préfecture de la Creuse par une poignée de soutiens. L'action a provoqué quelques tensions, et nécessité l'intervention de la gendarmerie.