Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

VIDEO | Ardèche : "Sans nous, la Grotte Chauvet n'aurait peut-être jamais été découverte"

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Les spéléologues Michel Rosa, Sylvane Lucot et Didier Lanthelme brisent le silence vingt ans après la découverte de la cavité ardéchoise, aujourd'hui classée patrimoine mondial de l'Humanité. Le trio affirme avoir été le premier à trouver l'entrée de la grotte Chauvet. Ils se sont exprimés pour la première fois ce lundi, lors d'une conférence de presse à Saint-Remèze, en Ardèche.

Le spéléologue Michel Rosa, dit "Baba", aurait déclenché la découverte de la grotte Chauvet, dès juin 1994
Le spéléologue Michel Rosa, dit "Baba", aurait déclenché la découverte de la grotte Chauvet, dès juin 1994 © Radio France

L'histoire de la découverte de la grotte Chauvet, c'est l'histoire d'une amitié trahie, peut-être, déçue, c'est sûr.

Il y a vingt ans, en 1994, la tragédie qui voit d'anciens amis intimes se déchirer aujourd'hui s'est jouée en trois actes.

JUIN 1994 C'est à cette date - et non en décembre comme le retient aujourd'hui l'histoire officielle - que les premiers travaux de désobstruction du Trou Souffleur auraient réellement eu lieu. Seuls trois spéléologues y auraient participé : Michel Rosa dit "Baba" , Sylvane Lucot et Didier Lanthelme . Ils auraient gratté, seuls, ce trou, future voie d'accès à la grotte Chauvet. Bloqués par un obstacle, ils auraient laissé ce trou, le "trou de Baba", en plan pendant plusieurs mois.D'après ces nouveaux témoins, les trio d'inventeurs officiels (Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire), étaient présents ce jour-là, mais n'auraient pas participé à ce premier travail. En revanche, ils seraient revenus, dans le plus grand secret , quelques mois plus tard pour finir le travail.Si Michel Rosa parle aujourd'hui, c'est qu'il est écoœuré par ces anciens amis"Moi, ce que je reproche, c’est qu’ils savaient que j’allais (revenir ndlr) ouvrir ce trou. Ils sont retournés sans nous le dire. Alors qu’on faisait équipe depuis des années " , raconte-t-il au cours d'une conférence de presse organisée ce lundi, chez lui, en Ardèche, à Saint-Remèze. "L’éthique spéléo c’est pas ça " poursuit-il, "on fait équipe ou on fait pas équipe. Quand on fait une première, on appelle tous les copains. Et ça, ça fait 20 ans que ça me travaille"  conclut-il.

Michel Rosa, dit "Baba", aurait déclanché la découverte de la grotte Chauvet.par © Radio France -Virginie Salanson

18 DÉCEMBRE 1994 Le 18 décembre, Jean-Marie Chauvet revient au Trou Souffleur, fait sauter à la dynamite l'obstacle et entre jusqu'au premier tiers dans la cavité. Ce qu'il découvre, avec Eliette Brunel, est une merveille de la préhistoire : des cavités peintes de milliers de signes et de figures par des mains d'hommes préhistoriques. Tout cela exceptionnellement conservé depuis près de 36.000 ans. Plus tard, dans la journée, ils reviennent avec Michel Hillaire.Ce trésor, le trio d'inventeurs le déclare rapidement et se fait reconnaître "inventeurs officiels" (c'est le terme juridique) de la grotte Chauvet, c'est ainsi que sera désormais baptisée cette incroyable cavité. Or la loi française est très claire, "le trésor est toute chose cachée ou enfouie (...) et qui est découverte par le pur effet du hasard " . Cette nouvelle version remet donc en cause beaucoup de choses pourtant établies, comme est venue le souligner la fille d'Eliette Brunel, qui s'est invitée de force à la conférence de presse de ce lundi pour faire connaître son "droit de réponse".

Altercation chez Michel Rosa, dit "Baba". En bleu, la fille d'Eliette Brunelpar © Radio France -Virginie Salanson

24 DÉCEMBRE 1994 Le 24 décembre, plusieurs spéléologues reviennent dans la grotte à l'invitation du trio d'inventeurs. Parmi eux, Daniel André et Michel Chabaud , très proches amis de "Jeannot", comme ils l'appellent affectueusement à l'époque. Ces derniers auraient exploré plus avant la cavité et découvert une des plus belle partie, la "fresque des lions" . Ils s'estiment dés lors "co-découvreurs" d'une partie de la cavité et réclament que leurs noms soient désormais associés à l'histoire de la découverte de la grotte Chauvet . Ce que Jean-Marie Chauvet leur refusera toujours expliquent-ils, très amers. Pourtant, explique Michel Chabaud, tout est écrit dans les carnets de bord qu'il tient depuis toujours après chaque excursion. 

Michel Chabaud se souvient avec émotion de leur découverte de la fresque des lionspar © Radio France -Virginie Salanson

Si ces cinq spéléologues parlent aujourd'hui, ce n'est pas pour obtenir une part des retombées financières à venir, pourtant conséquentes.En effet, l’Espace de restitution de la grotte Chauvet devrait ouvrir ses portes en 2015 pour permettre aux visiteurs de découvrir une réplique exacte de la grotte Chauvet. Les inventeurs devraient toucher un pourcentage sur la billeterie et les objets dérivés . Mais les négociations avec le Syndicat mixte "Espace Restitution de la Grotte Chauvet" (SMERG) sont au point mort depuis ces dernières révélations. D'autant que les inventeurs seraient trop gourmands.  

Aujourd'hui, les spéléologues floués ne parlent plus à "Jeannot" et "Lili", mais ils se sont enfin décidés à parler à la presse pour, disent-ils, rétablir la vérité , et réparer "un gros sentiment d'injustice " .

DOSSIER chauvet - Maxppp
DOSSIER chauvet © Maxppp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu