Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Attentats de Paris : sans le savoir, un infirmier a essayé de sauver un terroriste

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'agence de presse Reuters s'est procuré une vidéo amateur qui montre un infirmier faire un massage cardiaque à Brahim Abdeslam juste après l'explosion sur une terrasse du XIe arrondissement de Paris vendredi 13 novembre. A ce moment-là, l'infirmier croit à un accident.

David a tenté de sauver un kamikaze en croyant à une explosion accidentelle.
David a tenté de sauver un kamikaze en croyant à une explosion accidentelle. © Reuters

Il est 21h40 vendredi 13 novembre quand une explosion secoue la terrasse du Comptoir Voltaire, un café du XIe arrondissement de Paris. Ce qui apparaît aux clients comme un accident ne fait qu'une victime, un homme qui présente une plaie béante sur le côté du corps.

"J'ai déchiré son T-shirt et remarqué les fils"

David est un des clients. Il croit d'abord à une fuite de gaz. Cet infirmier de 46 ans commence alors un massage cardiaque. Il déchire son T-shirt, et remarque des fils. "Je vois les premiers boulons par terre. Et là j'ai tout de suite compris. J'ai dit 'c'est une explosion, c'est un kamikaze'. Et je savais que c'était lui".

Le témoignage de David est recueilli dans ce reportage de Reuters. La vidéo est en anglais, mais l'interview de David est en français (à partir de 15 secondes) ; on le voit en train de pratiquer un massage cardiaque à partir de 6 secondes.

A leur arrivée, les secours confirment à David qu'il s'agit bien d'un terroriste. "On me dit que j'ai eu de la chance, parce que sa bombe n'a pas explosé tout à fait comme il fallait." Le dimanche suivant, près de 48 heures après ces événements dramatiques, l'infirmier réalise alors qu'il est passé à côté d'une catastrophe plus grande encore. "En le mettant par terre, en le massant, c'est quand même des gestes assez brusques que j'ai fait, j'aurai pu aussi y passer" en déclenchant la bombe.

L'homme qu'essayait de sauver David sera identifié plus tard comme étant Brahim Abdeslam, auteur quelques minutes plus tôt de la fusillade du Petit Cambodge et du Carillon, dans le Xe arrondissement. Son frère de Salah Abdeslam est lui est toujours recherché.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess