Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Bagarre organisée à Lille : des images qui rappellent le film "Fight Club"

mardi 30 octobre 2018 à 3:01 - Mis à jour le mardi 30 octobre 2018 à 11:03 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

Un phénomène étonnant et inquiétant s'est produit le 4 octobre 2018 en plein centre de Lille. A l'entrée du parking de l'Ecole supérieure de journalisme, un groupe de 20 jeunes est arrivé, subitement, en plein jour, pour organiser une bagarre très violente.

Capture d’images de vidéosurveillance enregistrées le 4 octobre 2018 à l’entrée du parking de l’école supérieure de journalisme de Lille
Capture d’images de vidéosurveillance enregistrées le 4 octobre 2018 à l’entrée du parking de l’école supérieure de journalisme de Lille -

Lille, France

Si vous avez vu le film américain "Fight Club", sorti en 1999, vous voyez ce que sont ces clubs de combats clandestins. A Lille, une affaire y fait penser.

Le 4 octobre, en fin d'après-midi, à 18h20, l'Ecole supérieure de journalisme, située dans le centre, juste derrière la place de la République, a constaté, images de vidéosurveillance à l'appui, qu'un groupe de jeunes avait choisi l'entrée de son parking pour organiser des bagarres.

Un combat très codifié, en cinq minutes

Dans un premier temps, un petit groupe de quatre entre dans le sas situé entre la rue Gautier de Châtillon et la grille d'entrée du parking. Il n'y a aucune hésitation, ils connaissent les lieux, sans doute pour les avoir repérés. Ils sont ensuite six, ferment la porte qui donne sur la rue, s'échauffent, enlèvent leurs pulls.

Pluie de coups de poing et de coups de pied

Au signal d'un jeune homme en noir, qui fait office d'arbitre, deux combats commencent, un contre un. Et le public arrive, une vingtaine de personnes, souvent très jeunes, qui semblent mineurs. C'est organisé puisqu'ils sont au courant du rendez-vous. Des coups de pieds, des coups poings sont échangés, l'un se retrouve frappé à terre. Il y a une pause, puis un deuxième round. Le tout dure cinq minutes, et le groupe repart aussi vite qu'il est arrivé.

C'est ultra-violent commente Pierre Savary, le directeur de l'Ecole de journalisme de Lille : "on a l'impression qu'ils se donnent un lieu de rendez-vous : 'on a un fight à tel endroit', et il y a des pics extrêmement violents, ils ne simulent pas, il y en a qui prennent cher".

Pierre Savary, directeur de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, commente les images de vidéosurveillance

Appelez le 17 pour signaler ce type de comportements

L'Ecole supérieure de journalisme de Lille a porté plainte, des dégradations ont été constatées sur le portail du parking. La police du Nord affirme qu'il s'agit "d'un cas isolé", et qu'il n'y a pas de "phénomène" identifié de ce type dans le département. Elle rappelle qu'il faut contacter le 17 si l'on constate un comportement violent.