Insolite

VIDEO - Bessières : on casse 15.000 œufs pour l’omelette géante de Pâques!

Par Lola Fourmy, France Bleu Toulouse et France Bleu lundi 28 mars 2016 à 18:38

L'omelette géante de Bessières pour Pâques : 15.000 œufs cassés !
L'omelette géante de Bessières pour Pâques : 15.000 œufs cassés ! © Radio France - Lola Fourmy

C’est une tradition en Haute-Garonne. La 43e édition de l’omelette géante de Bessières a rassemblé en ce lundi de Pâques plusieurs milliers de gourmands.

Entre Bessières et l’omelette, l’histoire d’amour ne date pas d’aujourd’hui. Dans ce petit village du nord de la Haute-Garonne à la frontière du Tarn, les enfants avaient l’habitude à Pâques de passer de maison en maison demander un œuf puis, ils les revendaient à ceux qui faisaient des omelettes. Quelques dizaines d’années plus tard, en 1973, ce sont les commerçants et artisans du village qui ont décidé de mettre en commun toutes ces omelettes en créant la Confrérie de l’omelette et ainsi l’événement.

Une recette secrète ou presque…

L’idée, c’est évidemment de travailler avec des producteurs locaux. C’est donc dans une ferme de Merville que la confrérie va chercher les 15.000 œufs nécessaires à la préparation. Il faut ensuite au moins 50 bénévoles et 1h30 pour casser les œufs. On prépare aussi le pain et la ciboulette. Puis c’est l’heure du mixage, piment d’Espelette, sel-poivre. La préparation est prête. Au fond de la poêle, faite maison avec un poteau de téléphone en guise de manche, on fait fondre 50kg de graisse de canard : le secret pour qu’elle reste onctueuse. Ensuite, l’omelette est versée dans cette poêle de 4m de diamètre et cuite à petit feu pendant 30 minutes, en remuant sans interruption.

43 ans après, le public est toujours au rendez-vous

De la préparation à la dégustation, les fans sont là. Plusieurs milliers de personnes ont fait le déplacement. Les Bessiérains évidemment, mais aussi des Castrais, des Albigeois, des Toulousains et même des Colombiens. Il y a dans la foule énormément de familles, venues spécialement pour l’occasion, mais aussi des couples de trentenaires et des ados.

Je viens depuis des années, j’ai amené mon fils pour lui mettre le pied à l’étrier, lui montrer qu’on fait encore des bonnes choses avec des produits du terroir ! — Jean Philippe et Enzo

D’ailleurs au moment de la distribution, les assiettes, gratuites, apportées par les bénévoles sont prises d’assaut. A tel point, qu'ils sont obligés de demander aux gens de jouer le jeu et de ne pas venir se resservir.

La confrérie de l’omelette de Bessières a créé une mode !

Et si Bessières a été la première ville à créer une confrérie de l’omelette, elle a été suivie par bien d’autres à travers le monde. En Belgique, au Canada, aux Etats-Unis et même en Argentine, d'autres confréries sont nées. Cela permet aussi d’échanger, les membres se reçoivent les uns-les autres, découvrent leurs cultures. Et ça, c’est bien l’esprit de la Confrérie de l'omelette, comme le prouve sa devise : "la Grandeur des folies, l’Amitié en plus".

Reportage à Bessières.

L'omelette géante de Bessières a toujours autant de fan!

Les cuisiniers de Bessières sont encore loin du record du monde jamais enregistré. La plus grande omelette a été réalisée en Turquie en 2013 avec… 110.000 œufs et 450kg d’huile.