Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : L'affaire Xavier Dupont de Ligonnès

VIDÉO - Affaire Dupont de Ligonnès : "C'était quelqu'un qui ne voulait pas rater son coup"

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Loire Océan, France Bleu

L'affaire Dupont de Ligonnès débute le 21 avril 2011. Ce jour-là, le procureur de la République annonce aux journalistes qu'un "bout de jambe" a été retrouvé dans le sous-sol de la maison familiale. Parmi les journalistes présents : Mathilde Imberty, journaliste à France Bleu Loire Océan à l'époque.

La famille Dupont de Ligonnès vivait dans un quartier cossu de Nantes
La famille Dupont de Ligonnès vivait dans un quartier cossu de Nantes © Maxppp -

Nantes, France

L'affaire Dupont de Ligonnès n'a rien d'un fait divers banal, y compris pour les journalistes qui ont couvert ce dossier. Ce 21 avril 2011, le procureur de la République invite la presse à une conférence de presse pour leur parler de la disparition inquiétante d'une famille nantaise. À ses côtés se tient le chef de la police judiciaire nantaise. "On sent qu'il s'est passé quelque chose d'important", se souvient Mathilde Imberty, journaliste à France Bleu Loire Océan à l'époque, qui faisait partie des journalistes présents à cette conférence de presse. Et qui nous raconte cette journée très particulière.

Après cette conférence de presse, l'affaire dépasse le cadre local et prend une ampleur nationale, voire internationale. Les journalistes des médias nationaux descendent à Nantes. Et ils apprennent que tous les corps de la famille sont retrouvés dans la maison, sauf celui du père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès.

LIRE ►► Cinq ans après, le mystère Xavier Dupont de Ligonnès reste entier

Enquête de voisinage

Les journalistes sont donc au travail, et font une enquête de voisinage. Ils apprennent ainsi que les enfants et la femme, Agnès Dupont de Ligonnès, n'ont pas été vus depuis un certain temps. Mais ils apprennent aussi des voisins que Xavier Dupont de Ligonnès a été vu transportant des sacs dans sa voiture. Et au fur et à mesure des éléments mis au jour, et lorsqu'on met ces informations "bout à bout, explique Mathilde Imberty, c'est abominable". Car tout a été calculé, prévu, anticipé, et Xavier Dupont de Ligonnès "a réussi à mettre 15 jours dans la vue des enquêteurs".

On découvre que cette famille a des secrets" - Mathilde Imberty, journaliste

Plus l'enquête avance, plus la personnalité complexe de Xavier Dupont de Ligonnès se dévoile. "On découvre que Xavier Dupont de Ligonnès a adopté le fils aîné. Ce n'est pas son fils, c'est le fils d'Agnès. On découvre qu'Agnès Dupont de Ligonnès se confiait sur des forums... Il y avait un grand malaise dans ce couple. Elle sentait que son mari s'éloignait, elle sentait que son mari lui cachait des choses. On découvre qu'il était complètement fauché. On découvre qu'il avait eu des maîtresses, à qui il a demandé de l'argent. Il les appelait. Il était endetté de partout... C'est un type qui a été acculé", analyse aujourd'hui Mathilde Imberty.

EN SAVOIR PLUS ►► L'affaire Dupont de Ligonnès

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu