Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Canicule : la fédération de pêche de la Haute-Savoie lance des opérations de sauvetage des poissons

vendredi 3 août 2018 à 22:40 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Déficit de pluie et températures caniculaires, de nombreux cours d’eau haut-savoyards sont presque à sec. Pour essayer de sauver un maximum de poissons, la fédération de pêche de la Haute-Savoie organise des pêches de sauvetage.

Canicule -  La fédération de pêche de la Haute-Savoie lance de opérations de sauvetage des poissons.
Canicule - La fédération de pêche de la Haute-Savoie lance de opérations de sauvetage des poissons. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Un simple filet d’eau. A la sortie de Boëge, l’état du Brevon inquiète la chargée de mission de la fédération de pêche de la Haute-Savoie. _"Quand l’eau est basse et très chaude, les poissons sont en stress."  _Dans cet affluent de la Menoge, les truites sont donc en danger. "Le préférendum des salmonidés est entre 4°C et 19°C, explique Céline Chasserieau. Actuellement en pleine journée, la température de l’eau passe la barre des 20°C." Trop chaud et plus assez d’oxygène, "les poissons finissent par mourir." 

C’est donc pour essayer d’en sauver un maximum que la fédération de pêche de la Haute-Savoie multiplie les pêches de sauvegarde. Les poissons sont capturés (grâce à une canne à pêche électrique). "Ensuite on les place dans des cuves oxygénées pour les transporter là où il y a plus d’eau et plus fraîche", détaille Céline Chasserieau. Mais ces endroits sont de plus en plus rares. En quelques semaines, l’état de l’ensemble des rivières haut-savoyardes s’est considérablement dégradé. "On se retrouve comme en 2003 lors de la grosse canicule. La faune aquatique est en péril."