Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Impressionnante collision dans le ciel de Savoie entre deux parapentes

Au-dessus du lac d'Aiguebelette (Savoie), Sébastien a filmé son choc avec un autre parapentiste. Une vidéo qui doit servir de mise en garde.

Juste avant le choc
Juste avant le choc - Capture

Publiée il y a quelques jours sur sa chaîne Youtube, la vidéo ne manquera pas de faire réagir. D'ailleurs, l'auteur précise son intention. Il s'agit d'une mise en garde. "Cette vidéo n'est pas là pour chercher un coupable car les torts sont partagés, mais pour rappeler que la parapente reste un sport non anodin. Il faut toujours rester conscient des choses qui nous entourent et savoir tirer les leçons d'une telle expérience." La vidéo a fait le tour du monde. Elle a été reprise par le quotidien anglais Daily Mail

Plus de peur que de mal

Sébastien ne tient pas à être interviewé dans les médias mais il nous a quand même précisé les circonstances du choc. L'accident a eu lieu le 22 mai dernier au-dessus du lac d'Aiguebelette (Savoie), spot très prisé depuis le massif de l'Epine. On y voit d'abord l'accident filmé du sol, puis depuis le parapente de Sébastien. Après la collision, la voile part en torche et la chute est freinée par les arbres. 

La collision a eu lieu à 1400 mètres d'altitude. Pas de blessures pour la femme heurtée. Sébastien a fini à cinq mètres du sol, suspendu, victime du syndrome du harnais (compression de la circulation sanguine). Le jeune parapentiste a perdu connaissance pendant une dizaine de minutes.  

Surfréquentation liée au confinement

Dans le message qu'il nous a adressé, le Savoyard explique que les torts sont partagés car "nous étions tous les deux dans un thermique, mais avec des routes convergentes. Un manque de vigilance a conduit à la collision". Autre explication de ce spectaculaire accident heureusement sans gravité : la surfréquentation du site. Sébastien a noté la présence de très nombreux Lyonnais ce jour-là, car du fait de la limitation des déplacements à 100 kilomètres, Aiguebelette était le seul spot disponible pour eux. Sinon, à part ça, Sébastien a refait du parapente dès le lendemain.  

  • Savoie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu