Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice

VIDEO - Consternation dans un petit village de Haute-Saône, l'incendiaire allumait des feux depuis 5 ans

mercredi 25 juillet 2018 à 22:33 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

L'homme interpellé lundi à Broye les Loups en Haute-Saône allumait des feux dans des granges depuis plus de 5 ans. Consternation dans le petit village, il s'agit d'un habitant de la commune. Mis en examen, il a été placé en détention provisoire et a reconnu avoir allumé 8 des 14 feux depuis 2013.

Broye les Loups en Haute-Saône
Broye les Loups en Haute-Saône © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Broye-les-Loups-et-Verfontaine, France

Les gendarmes de Haute-Saône ont interpellé lundi un homme de 54 ans dans un petit village de Haute-Saône près de Gray.. Il a été placé en garde à vue et a reconnu être l'auteur de huit des 14 incendies qui se sont produits en cinq ans dans le petit village de Broye-les-Loups, petite commune de 124 habitants située à l'Ouest du département près de la Cote-d'Or.

Depuis 2005, des hangars et granges prennent feu dans le village, en 5 ans la gendarmerie a comptabilisé 14 incendies volontaires dans ce petit village. Depuis 2013 c'était l'incompréhension dans cette petite commune, personne ne comprenait qui pouvait incendier volontairement des bâtiments dans un secteur aussi rapproché, et pourquoi. L'interpellation d'un habitant du village lundi avec un briquet dans la poche alors qu'un feu venait de partir pose finalement plus de questions que cela n'apporte de réponse.

Cet homme de 54  ans, marié et père de 4 enfants est arrivé dans le village en 2000. Depuis quelques années il était sans emploi. Il était jusqu'à présent connu par les gendarmes pour des faits de violences conjugales.

Toujours le même mode opératoire

Les incendies étaient toujours allumés dans un secteur très limité, proche de son domicile. La grange du voisin, et même sa propre grange, pour tenter de se disculper. A trois reprises depuis son arrivée dans le village, sa grange a brûlé. Les incendies étaient très souvent par deux. A l'aide d'un briquet, il allumait des papiers ou du carton, soit dans une endroit où était stocké du bois, soit de la paille.

La grange de l'homme arrêté, également incendiée à trois reprises. - Radio France
La grange de l'homme arrêté, également incendiée à trois reprises. © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Une surveillance discrète par les gendarmes

Depuis quelques temps, aussi bien les gens du village que les gendarmes avaient des doutes sur cet individu, mais rien ne permettait jusqu'à présent de le lier à ces incendies volontaires inexpliqués. Lundi 23 juillet 2018 des gendarmes en civil effectuent une surveillance discrète près du domicile du quinquagénaire.  Alors que le feu vient de prendre à l'arrière de la grange de son voisin, le gendarmes l'interpellent à proximité, de plus il a un briquet dans poche.

La porte de la grange du voisin, on voit encore les traces du précédent incendie. - Radio France
La porte de la grange du voisin, on voit encore les traces du précédent incendie. © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Placé en garde à vue, l'homme fini par reconnaître être l'auteur de 8 des 14 incendies volontaires depuis 2013, dont celui de sa propre grange. Ce jour là, il avait incendié la grange d'un voisin, et pour se disculper avait incendié la sienne avec des véhicules à l'intérieur ! 

Ce mercredi 25 juillet 2018, l'individu a été mis en examen pour "violence par destruction par moyen dangereux" et placé en détention provisoire dans la soirée.

Aucune explication à ces actes

L'homme est incapable d'expliquer ses actes, il parle juste de "pulsions". L'instruction devra désormais définir le profil psychologique et psychiatrique de cet homme. Il sera jugé lors d'une audience correctionnelle à Vesoul, il encourt jusqu'à 10 ans de prison. 

La grange de l'incendiaire, refaite après un précédent incendie, il ne reste plus désormais que les murs et des poutres calcinées  - Radio France
La grange de l'incendiaire, refaite après un précédent incendie, il ne reste plus désormais que les murs et des poutres calcinées © Radio France - Jean-Francois Fernandez