Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDEO/Cyclisme : la sarthoise Bénédicte Ollier gagne l'américaine sur le vélodrome du Mans

mardi 8 mai 2018 à 16:47 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

La sarthoise Bénédicte Ollier et sa co-équipière Flavie Boulais ont terminé à la première place ce mardi sur le vélodrome du Mans pour la coupe de France de l'américaine.

Bénédicte Ollier (à gauche) et Flavie Boulais lors de leur tour d'honneur après leur victoire
Bénédicte Ollier (à gauche) et Flavie Boulais lors de leur tour d'honneur après leur victoire © Radio France - Christelle Caillot

Le Mans, France

160 coureurs venus de toute la France répartis par équipe de deux ont participé ce mardi à la coupe de France de l'américaine. Une sport encore peu connu du grand public et qui pourtant sera discipline olympique pour les prochains JO à Tokyo. Chez les dames, c'est une sarthoise Bénédicte Ollier qui a décroché la première place avec sa co-équipière Flavie Boulais. 

L'américaine : comment ça marche ?

Il y a deux coureurs par équipe, les distances vont de 10 à 25 kms et vous pouvez monter à plus de 70 km/h. Contrairement au relais de l'athlétisme là, il n'y a pas de témoins. "Les coureurs sont obligés de se toucher en pleine vitesse" nous dit Stéphane Nérien, l'organisateur de l'épreuve à la fédération française de cyclisme. "On appelle ça les relais à la volée , le premier coureur prend la main de son co-équipier et le propulse vers l'avant puis décroche. Tout cela tous les deux ou trois tours de vélodrome avec des pointes à plus de 70 km/h".

Les vélos n'ont pas de frein

Les vélos, "ce sont des vélos de piste" poursuit Stéphane Nérien, l'organisateur de l'épreuve à la fédération française de cyclisme, "mais il n'y a pas de frein et un seul pignon; du coup, les coureurs doivent toujours pédaler".  

Chez les femmes, c'est une sarthoise Bénédicte Ollier et une vendéenne Flavie Boulais qui ont remporté l'épreuve

Bénédicte Ollier a seulement quatorze ans. Elle a commencé le vélo en faisant du VTT. C'est seulement sa deuxième saison sur l'américaine. Championne de France en titre, elle est ravie de cette victoire : "c'est génial, en plus gagner sur mon vélodrome au Mans, c'est super, c'est même extraordinaire" nous a-t-elle confié. Elle s'entraîne deux fois par semaine en alternant la vitesse sur le  vélodrome et sur les routes de la Sarthe pour l'endurance. Ses coins préférés : "j'aime beaucoup la Sarthe notamment du côté de Brûlon, même si ça fait mal aux jambes avec toutes les bosses".  

La sarthoise Bénédicte Ollier quelques minutes après sa victoire - Radio France
La sarthoise Bénédicte Ollier quelques minutes après sa victoire © Radio France - Christelle Caillot

Prochain rendez-vous pour Bénédicte Ollier en août pour les championnats de France.