Faits divers – Justice

Vidéo de viol présumé : deux hommes interpellés à Perpignan

Par François David, France Bleu Roussillon et France Bleu lundi 4 janvier 2016 à 11:36

La vidéo a été diffusée sur Snapchat
La vidéo a été diffusée sur Snapchat © Maxppp

Deux hommes soupçonnés d'avoir violé une femme, puis d'avoir mis en ligne la vidéo sur les réseaux sociaux, ont été interpellés dimanche matin à Perpignan.

Ils sont soupçonnés d'avoir violé une femme avant de poster la vidéo sur internet : deux hommes d'une vingtaine d'années ont été interpellés dimanche matin à Perpignan dans un appartement du quartier de la Porte d'Espagne.

L'enquête est allée si vite que lorsque la police est arrivée sur les lieux du viol, la jeune femme était encore sur place, prostrée dans un coin de l'appartement. Elle a été hospitalisée.

Diffusion sur les réseaux sociaux

Sur la vidéo filmée à l'aide d'un téléphone portable,  on voit deux hommes en survêtement, boire du whisky et fumer des joints dans un appartement, tout en humiliant une jeune femme de 19 ans. Elle paraît droguée ou alcoolisée, elle est apathique même si elle tente mollement de se défendre. La scène se termine par un acte sexuel particulièrement violent.

Cette vidéo, postée sur les réseaux sociaux Facebook et Snapchat quelques minutes après les faits, a été massivement partagée, et visionnée à très grande échelle (plus de 350.000 visionnages rien que sur Facebook). 

Choqués, des internautes alertent les autorités. Ce qui permet aux policiers d'intervenir très rapidement, d'identifier les individus, puis de localiser l’appartement. 

Localisés grâce à l'analyse des vidéos

"Sur la vidéo, les policiers ont étudié les caractéristiques de l'appartement, la couleur des portes. Ils ont aussi identifié les bâtiments que l'on peut apercevoir dans le voisinage. "C'est ce qui a permis de cibler deux ou trois immeubles", explique Jean-Christophe Lourd, responsable départemental du syndicat Unité-GP-Police-Force-Ouvrière. " Une heure plus tard, ils procédaient à l'interpellation".

Jean-Christophe Lourd, responsable départemental du syndicat Unité-GP-Police-FO

Deux enquêtes sont ouvertes par la police de Perpignan, la première pour "diffusion d'images à caractère pornographique", la seconde pour "suspicion de viol aggravé"... Pour l'instant, les enquêteurs restent prudents sur la nature des faits, d'autant que la jeune femme ne semble pas vouloir porter plainte. Il va falloir déterminer si les actes sexuels ont été réalisés ou non sous la contrainte. 

Le parquet de Perpignan tiendra une conférence de presse ce mardi à 11h30. 

Partager sur :