Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Vidéo de violences aux Lilas : le policier condamné à 10 mois avec sursis

lundi 18 décembre 2017 à 18:30 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Dix mois de prison avec sursis et deux ans d'interdiction d'exercer : un policier des Lilas, en Seine-Saint-Denis a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Bobigny, pour avoir frappé un homme à terre. Des violences qui avaient été filmées et diffusées sur Internet au mois de mai.

L'avocate du plaignant, Louise Tort
L'avocate du plaignant, Louise Tort © Radio France - Rémi Brancato

Les Lilas, France

Un policier a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour des violences filmées et diffusées sur Internet, par un passant, au mois de mai dernier. Il écope de dix mois de prison avec sursis et de deux ans d'interdiction d'exercer. Il devra aussi verser 2500 euros au plaignant. Son collègue, jugé pour non assistance à personne en danger, a, lui, été relaxé.

Une peine moins lourde que les réquisitions du procureur

A l'audience, le 20 novembre dernier, le procureur avait requis six mois de prison ferme à l'encontre du policier auteur des coups. "J'ai honte pour notre police" disait-il lors de ses réquisitions. Le policier avait reconnu avoir donné plusieurs coups de pieds à un homme, au sol, devant un restaurant kebab des Lilas, dans la nuit du 26 au 27 mai.

La peine prononcée est moins lourde que les réquisitions et à la sortie de la salle d'audience, Elvis, l'homme qui a porté plainte, n'a pas caché pas sa déception. "J'aurais aimé une sanction exemplaire pour prévenir les autres forces de l'ordre, qui ne sont pas toutes pareilles, je ne les mets pas tous dans le même lot, mais là je suis vraiment déçu" lâche-t-il. 

Il faut faire des vidéos, c'est ce qui ressort de cette audience"

"Naturellement on peut se réjouir de la déclaration de culpabilité" assure de son côté son avocate, Louise Tort. "La vidéo, le fait d'avoir filmé ces faits-là a été déterminant : il faut faire des vidéos, c'est ce qui ressort de cette audience" assure-t-elle par ailleurs. Mais elle reconnaît éprouver un "sentiment mitigé" au regard des peines prononcées.

Le policier a été condamné à dix mois de prison avec sursis

Un autre policier du même commissariat aussi condamné

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Bobigny a aussi condamné un autre policier du même commissariat des Lilas. L'audience s'était déroulé le même jour que pour les faits précédents et le fonctionnaire écope de trois mois de prison avec sursis et deux mois d'interdiction d'exercer pour avoir frappé de deux coups de poing un lycéen qui se déplaçait avec des béquilles lors d'un contrôle en septembre 2016. Les faits avaient aussi été filmés