Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDEO : des tourangeaux bloqués 36h dans un aéroport tunisien

lundi 18 août 2014 à 18:47 Par Théo Maneval, France Bleu Touraine

Quand la fin des vacances vire au cauchemar... 8 voyageurs tourangeaux sont restés bloqués pendant 36h dans l'aéroport de Djerba jeudi 14 août. Le personnel était en grève, et la compagnie avec laquelle ils voyageaient n'a pas affrété d'avion pour eux avant le lendemain au soir. Ils racontent leur colère.

Les voyageurs ont du dormir à même le sol, ou sur leurs matelas de plage.
Les voyageurs ont du dormir à même le sol, ou sur leurs matelas de plage. © Théo Maneval - Radio France

Ce groupe d'amis tourangeaux venait de passer deux semaines en Tunisie, dans une maison louée à Djerba.

C'est en arrivant à l'aéroport à 6h du matin qu'ils constatent qu'une grève du personnel de l'aéroport paralyse le traffic . "Notre vol à destination de Nantes  [programmé à 8h30] et tous ceux qui devaient partir avant étaient annulés ", explique Cédric.

Plus de 1.500 personnes se retrouvent donc bloquées . Celles qui avaient réservé leur séjour par le biais une compagnie de voyage sont ramenées à leur hôtel, mais les autres se retrouvent entièrement seules . Les huit voyageurs tourangeaux se retrouvent ainsi avec 80 autres personnes qui devaient embarquer pour Nantes et Paris. Sans information sur la possibilité de se rabattre sur un autre vol, et sans se voir proposer ni nourriture ni boisson par la compagnie pendant 17 heures .

Les conditions dans lesquelles les passagers ont passé la nuit : 

Le ton commence à monter entre les passagers en rade et le personnel, dépassé, de la compagnie Transavia. Des policiers sont appelés sur place, pour éviter les débordements.

Le ton monte entre les passagers et le personnel de Transavia sur place :

Au cours de la nuit passée à même le sol , sur des matelas gonflables ou des serviettes de plages, les voyageurs constatent que la grève a cessé et que le trafic a repris. Les vols prévus la veille partent chacun à leur tour... sauf ceux pour Nantes et Paris. "Ils nous ont oublié " , lâche Cédric.

"C'est parti en cacahuète"

Plusieurs dizaines de ces passagers décident alors de bloquer l'embarquement d'un autre vol de la Transavia, pour forcer la compagnie à réagir et à leur proposer une solution. "C'est parti un peu en cacahuète ", explique Cédric : un affrontement d'amorce avec les policiers. Mais la compagnie affrète finalement un A310 pour les passagers des deux vols, qui quitte Djerba à 19h . Une réaction au coup de force des voyageurs, pour Cédric : "si on n'avait pas fait ça, on y serait encore ".

Début d'affrontement entre la police et les passagers :


"On a été laissés complètement à l'abandon. Il a fallu pleurer pour avoir de l'eau"Partager  

Djerba - SON