Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

VIDÉO - Deux personnes placées en garde à vue chaque jour en Indre-et-Loire pour des violences conjugales

Par

En Indre-et-Loire, chaque jour, en moyenne, deux personnes sont placées en garde à vue pour des violences conjugales. Depuis le début de l'année, on recense un homicide par conjoint en Touraine. La Parenthèse est un lieu d'accueil pour les auteurs de ces violences, une alternative à la prison.

photo illustration photo illustration
photo illustration © Maxppp - ©Lionel VADAM

La préfecture d'Indre-et-Loire a réuni, ce mardi, tous les acteurs qui ont un rôle dans la lutte contre les violences conjugales : Etat, justice, forces de l'ordre, hôpitaux, associations d'aide aux victimes. Au total, 69 partenaires réunis pour faire un état des lieux des dispositifs mis en place depuis le Grenelle des violences conjugales en 2019.

Publicité
Logo France Bleu

Plusieurs dispositifs nationaux ont été mis en place au niveau de l'Indre-et-Loire, tels que les téléphones grave danger ou les bracelets anti-rapprochement.

950 tourangelles et leurs enfants mis à l'abri grâce aux bailleurs sociaux

Mais il y a aussi un dispositif unique, spécifique à la Touraine : le protocole bailleur. Quatre bailleurs sociaux du Département (Val Touraine Habitat, Touraine Logement, Tours Habitat et Ligéris) ont accepté de mettre à disposition de femmes et de leurs enfants victimes de violences intrafamiliales des appartements du parc social sans avoir à passer par les procédures habituelles d'attribution. Elles sont adressées par les associations qui les accompagnent. Il ne s'agit pas d'hébergement d'urgence mais d'un lieu plus pérenne pour permettre les sorties de domicile, lorsque les victimes résident encore avec l'auteur des violences ou pour quitter justement une chambre d'hébergement. 

Depuis 2007, 950 tourangelles ont été relogées grâce à ce dispositif protocole bailleur (dont quatre-vingt en 2021).  

loading

La Parenthèse une alternative à la prison pour les auteurs de violences  

En parallèle de ces dispositifs d'aide aux victimes, il existe aussi des structures de prise en charge des auteurs de violences intrafamiliales. A Tours, la Parenthèse est un lieu d'accueil qui appartient au groupe SOS Solidarités. Il s'agit d'une alternative à la prison pour des auteurs de violences en attente de procès ou après leur jugement. 

Marie-Paule Carrey-le Bas a été pendant près de 25 ans, directrice de France Victimes 37, une association qui vient en aide notamment aux victimes de violences conjugales et depuis quelques mois, elle est devenue directrice de la Parenthèse. Elle était ce mercredi matin l'invitée de France Bleu Touraine  

loading
Victime de violences conjugales, composez le 3919. © Radio France -

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu