Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - En Dordogne, un motard blessé par un fil barbelé tendu en travers d'un chemin

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Dimanche, à Marsac-sur-l'Isle près de Périgueux en Dordogne, un motard a été piégé par un fil barbelé tendu en travers d'un chemin. Ce n'est pas une première à cet endroit.

Pascal était au guidon de cette moto quand il eu l'accident.
Pascal était au guidon de cette moto quand il eu l'accident. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ca recommence ! Il y a un peu plus d'un an, un jeune motard périgourdin de 21 ans était stoppé net par un fil barbelé tendu dans un chemin de Marsac-sur-l'Isle près de Périgueux. Les mêmes faits se sont reproduits ce dimanche 20 novembre, exactement au même endroit.

Pascal, 52 ans, motard depuis l'adolescence circulait à moto sur le chemin des pêcheurs, derrière l'usine Fromarsac de Marsac-sur-l'Isle. "Il était entre 9h et 9h30 j'étais suivi par un ami, Jean-Baptiste, un jeune de 18 ans qui filmait notre promenade avec une caméra posée sur son casque", raconte le motard. Alors qu'il ralentit pour attendre son camarade, Pascal est stoppé net par un fil barbelé tendu en travers du chemin. "Ça m'a désarçonné !", explique-t-il. "Le fil m'a atteint au niveau du cou. Il a déchiré ma veste et m'a fait tomber de la moto. Je n'ai rien vu venir !" Heureusement le pilote était bien équipé et ses blessures ont été limitées. "J'ai quelques marques au cou mais j'ai surtout un hématome dans le dos," raconte-t-il. Son médecin lui a interdit de travailler jusqu'à vendredi.

Ce n'est pas la première fois que des pièges sont tendus dans ce chemin. "Il y a près de deux ans, j'ai eu un pneu crevé." La mairie est au courant de ces agissements, elle a déposé une main courante. D'après plusieurs témoignages, les propriétaires des champs qui longent ce chemin de servitude tolèrent la présence des motos. La zone n'est pas habitée, les motards se demandent donc qui peut leur en vouloir à ce point. "On ne comprend pas. C'est de la connerie pure ! Une volonté de faire du mal qui nous dépasse...", s'agace Pascal qui compte lui aussi porter plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess