Faits divers – Justice

VIDEO : exercice grandeur nature d'intrusion terroriste dans un lycée de Périgueux

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mercredi 19 octobre 2016 à 15:59

Les élèves confinés dans le fond de leur salle de cours
Les élèves confinés dans le fond de leur salle de cours © Radio France - Antoine Balandra

La cité scolaire Bertran de Born de Périgueux en Dordogne a organisé ce mercredi son premier exercice grandeur nature de défense anti-intrusion terroriste. Les 1800 élèves du lycée et du collège ont été confinés pendant un quart d'heure

C'est parti pour les vacances de la Toussaint. Mais avant de quitter les bancs de l'école, 1800 élèves du lycée et du collège Bertran de Born à Périgueux ont dû se plier à leur premier exercice de confinement ce mercredi matin.

Les 200 agents de la cité scolaire ont eux aussi joué le jeu. Le scénario était simple: un individu terroriste s'introduit dans une classe et la prend en otage.

Pour les différents professeurs, l'exercice consistait à mettre en sécurité les élèves en se barricadant.

Dans une classe de 6e par exemple, la professeure de français a immédiatement baissé les stores, fermé la porte à clef, éteint la lumière et imposé le silence à ses 28 élèves.

"Il faut vite se mettre vers le mur, roulé en boule" dit un élève

"Quand il y a une alerte attentat, cela peut être grave" explique la petite Anaïs qui en avait auparavant parlé avec son enseignante. Un travail préparatoire important pour éviter tout stress aux élèves, surtout les plus jeunes. Alors après l'exercice, Gaëlle, la professeure, a encore pris le temps de discuter avec les enfants. Cela permet aussi de faire le bilan, avec eux.

La classe, juste avant la fausse alerte attentat à Périgueux - Radio France
La classe, juste avant la fausse alerte attentat à Périgueux © Radio France - Antoine Balandra

"Pourquoi on a pas éteint le tableau interactif ? " demande par exemple un jeune garçon à la professeure de français, qui lui répond y avoir pensé seulement après avoir mis tout le monde à l'abris.
Les enseignements de cet exercice, c'est justement aux professeurs et à l'équipe de direction accompagnée de représentants de la police de les tirer.

Ecoutez le reportage lors de l'exercice de confinement

"On a eu quelques portes non fermées à clef, et puis la sonnerie n'était pas audible dans certaines salles" explique Guillaume Mouette, le proviseur

Il promet de nouveaux exercices plus complets, avec par exemple évacuation de certains bâtiments pour perfectionner la mise en sécurité de l'établissement. En attendant, un questionnaire va être envoyé à tous les enseignants pour qu'ils fassent remonter les problèmes éventuels rencontrés pendant l'exercice

Cachés au fond de la salle de cours, en silence - Radio France
Cachés au fond de la salle de cours, en silence © Radio France - Antoine Balandra

Partager sur :