Faits divers – Justice

VIDEO - Frappé lors d'un contrôle de police, un retraité porte plainte

Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris Région mercredi 5 mars 2014 à 16:28 Mis à jour le mercredi 5 mars 2014 à 16:57

Didier Léon a expliqué vouloir se défendre sans savoir qu'il s'agissait d'un policier
Didier Léon a expliqué vouloir se défendre sans savoir qu'il s'agissait d'un policier © Capture d'écran BFM TV

Didier Léon, 65 ans, a déposé plainte mi-février après un contrôle routier qui a mal tourné à Paris. Une vidéo filmée par un riverain et rendue publique ce mercredi montre un homme qui se présente comme un policier lui asséner des coups de poing à plusieurs reprises. Une enquête préliminaire a été ouverte.

Les faits remontent au 7 février à Paris. Didier Léon (65 ans), informaticien retraité de la fonction publique, circule alors en voiture pour aller rendre visite à sa fille qui vient d'accoucher à la maternité.

Un homme "très agressif"

Lors de son dépôt de plainte, effectué le 13 février, il raconte qu'un motard en civil s'arrête à côté de sa voiture et lui lance : "Police, garez-vous, on va s'expliquer". Didier Léon affirme qu'il doute que l'homme, "très agressif", soit effectivement de la police, et décide de redémarrer. Toujours selon lui, le motard le rattrape, passe le buste par la fenêtre ouverte, coupe le contact et saisit les clés. D'autres fonctionnaires de police sont alors présents.Didier Léon raconte ensuite dans sa plainte qu'il s'est senti "violemment agressé" et a tenté de s'enfermer dans sa voiture. Ce qui aurait déclenché les coups portés par le policier, que la vidéo ci-dessous montre. Didier Léon reconnaît de son côté avoir cherché à maintenir par la force dans l'habitacle la tête du fonctionnaire, en le saisissant fortement par le cou. 

Le comportement du retraité mis hors de cause

Dans la vidéo, le retraité appelle au secours et, selon sa plainte, demande aux témoins d'appeler la police. Le brassard du motard est à terre. Une fois extrait de sa voiture, Didier Léon dit avoir alors compris qu'il faisait face à des membres des forces de l'ordre avant d'être mis au sol.Le dépôt de plainte a déclenché l'ouverture d'une enquête préliminaire confiée par le parquet de Paris à la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne, selon l'AFP. Une procédure pour refus d'obtempérer et rébellion visait Didier Léon, mais a été classée, toujours d'après l'AFP. La vidéo réalisée par un riverain a quant à elle été versée au dossier. Le retraité s'est vu délivrer une interruption temporaire totale de travail (ITT) de six jours