Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Barbarin - Preynat

VIDÉO - La démission du cardinal Barbarin acceptée par le pape

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Isère

La démission du cardinal Barbarin acceptée vendredi par le pape François, selon une communication du diocèse de Lyon.

Philippe Barbarin, lors d'une conférence de presse après sa relaxe, le 30 janvier 2020 à Lyon
Philippe Barbarin, lors d'une conférence de presse après sa relaxe, le 30 janvier 2020 à Lyon © Maxppp - JOEL PHILIPPON

Le pape François a accepté la démission de ses fonctions d'archevêque de Lyon du cardinal Philippe Barbarin, mis en cause pour ses silences sur des abus sexuels par un ancien prêtre du diocèse avant d'être relaxé, a annoncé l'administrateur apostolique Mgr Michel Dubost, dans un communiqué mis en ligne par le diocèse de Lyon.

"Pour chacun d'entre nous, cette démission n'est pas une surprise dans ce diocèse" - Mgr Michel Dubost

Peu après l'annonce de sa relaxe par la cour d'appel de Lyon le 30 janvier, le prélat avait annoncé devant la presse qu'il remettrait une nouvelle fois sa démission au pape pour permettre à l'Eglise de "tourner la page" de cette affaire symbole des défaillances de l'Église face à la pédocriminalité dans ses rangs. On ne connaît pas encore le nom de son successeur au Diocèse de Lyon.

Dans l'affaire Preynat, la procureure de la République de Lyon a requis mi-janvier à l'encontre de l'ancien prêtre Bernard Preynat une peine d'emprisonnement "qui ne soit pas inférieure à huit années". Celui-ci est poursuivi pour de multiples agressions sexuelles commises sur de jeunes garçons dès les années 1970, sur de jeunes scouts, âgés de 7 à 15 ans à l'époque. Dix victimes, dont les faits ne sont pas prescrits, sont parties civiles dans ce dossier. Le délibéré sera rendu le 16 mars.

Dans une vidéo, mise en ligne par la télévision catholique KTO, Philippe Barbarin s'explique sur sa nouvelle démission acceptée par le Pape François et sur ses projets. Il évoque "la très grande souffrance que d'abord les victimes ont portée et c'est d'abord pour elles qu'il faut prier. C'était des actes affreux qui venaient de prêtres et donc c'est une très grande blessure pour eux d'abord mais aussi pour toute l'Église."

"Ces quatre années ont été quatre années de grand grand souffrance. Je crois qu'il est bon de tourner une page." - Philippe Barbarin

Le communiqué du diocèse de Lyon

-
-
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu