Faits divers – Justice

VIDEO - La justice est à l'agonie...ça fait trente ans que tout le monde s'en fout : Frédéric Sicard bâtonnier de Paris

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 12 octobre 2016 à 9:54 Mis à jour le mercredi 12 octobre 2016 à 10:59

Frédéric Sicard, Bâtonnier de Paris
Frédéric Sicard, Bâtonnier de Paris © Radio France - Martine Bréson

Frédéric Sicard, bâtonnier du barreau de Paris était l'invité de France Bleu à 8h10. Il a mis l’accent sur le manque de moyens. Il n'y a pas assez de juges, les délais sont trop longs. La justice civile est sacrifiée, estime le bâtonnier.

Le bâtonnier du barreau de Paris, Frédéric Sicard, qui représente les 25.000 avocats parisiens, était l'invité de France Bleu à 8h10. Il a dénoncé le manque de moyens qui pénalise la justice civile. Les juges ne sont pas assez nombreux et les temps d'attente sont trop longs. Le bâtonnier parle de clochardisation de la justice. "La justice est à l'agonie et la vérité c'est que ça n'intéresse personne" a affirmé Frédéric Sicard qui interpelle les politiques en particulier ceux qui se présentent à la prochaine présidentielle.

Regardez l'interview de Frédéric Sicard à la fin de cet article.

A retenir

Ses avocats renoncent à défendre Salah Abdeslam principal suspect dans les attentats de Paris

"C'est leur choix. En termes de justice c'est déjà arrivé, dans ce cas-là je serai saisi au moment où Salah Abdeslam passera aux Assises parce que la loi prévoit qu'il ne peut pas se présenter aux Assises sans avocat et puis nous verrons. Je commettrai d'office des avocats et s'il continue à refuser d'être défendu eh bien je le vérifierai puisque c'est déjà arrivé dans l'Histoire... et j'en tirerai des conclusions.

L'institution judiciaire est en voie de clochardisation ?

La justice est à l'agonie... on a fait un sondage dernièrement et 77% des Français ont bien identifié le manque de moyens de la justice... La vérité c'est que cela (le manque de moyens) n'intéresse ni le Premier ministre, ni le président de la République et encore moins Bercy. Et puis la vérité aussi c'est que ce n'est ni de gauche ni de droite parce que j'en ai autant pour le précédent et encore autant pour le précédent et encore autant pour le précédent, ça fait juste trente ans que tout le monde s'en fout... on est arrivé à une absence totale de moyens... pas à Paris parce qu'il y a eu la juridiction anti-terroriste et donc il a fallu mettre le maximum de moyens pour qu'elle puisse fonctionner..."

Frédéric Sicard estime qu'on oublie la justice civile et il dénonce le manque de juges. "La grande sacrifiée c'est la justice civile c'est à dire ce qui intéresse réellement les Français. C'est un peu comme si le président de la République estimait qu'un Français n'est jamais licencié, ne divorce jamais, ne froisse jamais de la tôle et puis ne se dispute jamais avec son voisin. Ce Français idéal-là n'existe pas et il est temps de le dire au gouvernement.

Frédéric Sicard interpelle les candidats à la présidentielle

Nous leur demandons d'avoir des idées sur la justice, de voir que cette justice a besoin de s'organiser... c'est comment on va recruter les juges que nous n'avons plus... parce que vous ne pouvez pas avoir des droits de la défense avec un chiffre qui est juste tétanisant : 2,9 parquetiers pour 100.000 habitants. Ça veut dire que chaque procureur a 2508 dossiers sur son bureau. Vous n'appliquez pas le droit avec 2508 dossiers, vous jouez à la "plouf", vous décidez ce dossier là je m'en occupe et l'autre dossier je fais ce que je peux donc il y a un moment il faut recruter.

Le cri d'alarme que je passe : le XXIe siècle sera social ou ne sera pas.

On s'aperçoit quand même et c'est le chiffre qui me fait plaisir que 77% des Français ont confiance dans leur avocat parisien... donc ça veut dire que pour ceux qui ont eu affaire à un avocat quand même, ça s'est bien passé.

Il dénonce les temps d'attente : "Quand vous avez une gouttière qui fuit, il va falloir 5 ans pour savoir qui a fait la malfaçon. Ce n'est pas possible, le rêve d'un Français c'est d'avoir sa maison , on ne peut pas avoir une attente qui dure 5 ans.

Les Français ont le sens de la défense indique le bâtonnier de Paris. "En Chine on appelle la France le pays de la loi... en France on est très sensible aux droits de la défense... la Nation ne durera que sur des notions de droit et de justice. Comment se fait-il que celui qui veut devenir président de la République... ne s'intéresse pas du tout à ce qu'est la justice. Clochardiser, vous avez dit. C'est exactement ça le problème".

Regardez l'interview de Frédéric Sicard :

Partager sur :