Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDEO | La manifestation des agriculteurs dérape à Quimper

vendredi 3 juillet 2015 à 6:07 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Nuit de tensions et de dégradations, à Quimper, pour la "Nuit de détresse" des agriculteurs. Journée d'action nationale pour montrer leur ras-le-bol. 300 producteurs se sont rassemblés devant la Préfecture du Finistère, et vers 23h, tout a dégénéré. Les producteurs ont dégradé un supermarché et ont allumé des feux et arrachés des panneaux devant Entremont, où ils ont aussi bloqué la circulation.

Les agriculteurs se sont rassemblés devant la Préfecture du Finistère
Les agriculteurs se sont rassemblés devant la Préfecture du Finistère © Radio France - Annaïg Haute

"On ne joue plus et on ne freinera personne" Apres une mobilisation plutôt calme autour d'un barbecue, la prise de parole, vers 23h, du Président des JA29 se fait provocante, Sébastien Louzaouen lâche : "On n’empêchera pas un groupe d’agriculteurs d’aller à gauche à droite faire les flics, si l’Etat ne prend pas ses responsabilités, nous on les prendra" .

Il faut qu'ils tremblent, qu'ils aient peur" - Thierry Merret, FDSEA, à propos des élus

Son homologue à la FDSEA enchaine à la tribune, Thierry Merret électrise la foule et s'en prend aux élus : "Il faut qu’ils tremblent, qu’ils aient peur. Y’a que par la peur qu’on y arrivera . Vous savez être suffisamment créatifs, imaginatifs, pour que demain on soit encore vivant et fiers d’être paysans !"

Une voiture de police renversée

Rapidement, une voiture de police est renversée dans le centre ville de Quimper et c'est entre les grenades lacrymogènes que les agriculteurs poursuivent leur périple direction le magasin Lidl. Il est saccagé , des témoins parlent même d'un départ de feu dans les rayons.

Le lait d'un camion citerne deversé sur la chaussée

Ensuite, c'est à l'usine Entremont que les agriculteurs s'en prennent, clôture détruite, incendies sur les parkings , à quelques dizaine de mètres du bâtiment et feux de pneus et de palettes sur les ronds-points. Un camion citerne sera d'ailleurs intercepté et vidé sur la chaussée.

"Je ne supporte plus ce malaise" - Un éleveur à bout

Les policiers sont même obligés de reculer face à des jeunes agriculteurs qui sont toujours très nombreux et remontés. Un éleveur d'une cinquantaine d'année assiste à la scène les larmes aux yeux : "On va dans le mur, je ne supporte plus ce malaise. Pour les jeunes c’est de la colère, moi j’ai de la tristesse . Moi je ne suis pas casseur mais il faut bien qu’on se mobilise pour se faire reconnaître" .

"C'est par la force que ça passe" - Un agriculteur devant Entremont

Un autre manifestant ajoute : "Je ne cautionne pas tout ce qui est fait ce soir, mais on aura le résultat que par la force, donc c’est par la force que ça passe. Le message aujourd’hui c’était clair, c’était une nuit de détresse Mon père et mon grand-père étaient paysans, mais ils n’ont jamais connu des situations aussi durs. Il faut que les gars comprennent ça ."

Des véhicules de police endommagés

Pas de garde à vue, les policiers étaient là pour défendre. Mais deux de leurs véhicules se retrouvent endommagés.

LIRE AUSSI :

Les dégâts en images et en vidéo ce vendredi matin La réaction du préfet du Finistère Jean-Luc Videlaine : il dénonce des "exactions"