Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDEO - Le rappeur MHD dénonce l'arrestation violente de son frère, une enquête confiée à l'IGPN

vendredi 5 octobre 2018 à 15:36 Par Emmanuel Collardey, France Bleu Paris et France Bleu

Le célèbre rappeur parisien a diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi les images d'une violente interpellation : celle de son propre frère, jeudi dans une rue du XIXe arrondissement. La police des polices (IGPN) est saisie.

L'interpellation s'est déroulée dans le XIXe en fin de journée.
L'interpellation s'est déroulée dans le XIXe en fin de journée.

MHD a exprimé sa colère la nuit dernière sur les réseaux sociaux. Le rappeur parisien âgé de 24 ans a posté les images d'une arrestation violente : celle de son propre frère. Les images montrent effectivement l'interpellation plus que musclée de deux hommes, sans qu'aucun signe n'indique une attitude menaçante de leur part. Sur un trottoir dos au mur, les deux hommes font face aux agents quant un chien policier bondit sur l'un d'eux, suivi des agents qui leur portent plusieurs coups.

La préfecture de Police confirme que la scène correspond à l'arrestation de 2 personnes jeudi en fin de journée, lors d'une "opération de contrôle et de sécurisation", menée dans le XIXe arrondissement.

La police des police saisie

D'après les informations de France Bleu Paris, le parquet de Paris a décidé l'ouverture d'une enquête du chef de violence par personnes dépositaire de l'autorité publique. Elle a été confiée à la "police des polices", l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale). Placés en garde à vue pour "outrage et rebellion", les deux hommes sont ressortis libres vendredi en fin de journée. A ce stade aucune poursuite n'est engagée contre eux. Au parquet de se prononcer sur la procédure qui lui a été transmise, précise une source judiciaire.

MHD a rapidement posté ces images sur plusieurs réseaux sociaux en s'insurgeant. "Ca va être quoi l'excuse, que mon frère a mal parlé au chien ? " lance-t-il sur Snapchat. "C'est le monde à l'envers", on doit se protéger des personnes qui sont censées nous protéger" ajoute le rappeur parisien qui a demandé à ses abonnés de partager "au maximum" la vidéo. Il a été entendu : ce vendredi en milieu d'après midi, les images atteignaient quasiment 1 million de vues en cumulé sur Twitter et Instagram.