Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - "Les gendarmes ont peur", Jean-François Charrat porte-parole de l'association Gendarmes et Citoyens

jeudi 10 janvier 2019 à 9:11 Par Fabien Fourel, France Bleu Azur

Avant l'acte neuf des gilets jaunes, le capitaine Jean-François Charrat, porte-parole national de l'association "Gendarmes et Citoyens" était l'invité de France Bleu Azur Matin

Jean-François Charrat porte parole national de l'association Gendarmes et Citoyens
Jean-François Charrat porte parole national de l'association Gendarmes et Citoyens © Radio France - Fabien FOUREL

Alpes-Maritimes, France

"Les gendarmes ont peur avant chaque nouveau samedi de mobilisation". C'est le constat alarmant dressé par Jean-François Charrat. Le porte-parole national de l'association "Gendarmes et Citoyens" est catégorique : la violence de ces derniers jours dans les manifestations comme via les réseaux sociaux avec la diffusion des images de l'agression d'un gendarme par le boxeur Christophe Dettinger et la cagnotte en ligne en soutien à ce boxeur suscite beaucoup d'émotion au sein des troupes. 

"Les gendarmes attendent le samedi sur le qui-vive et ont peur d’être désignés, mobilisés" Jean-François Charrat

Le capitaine est aussi inquiet, la tension et la fatigue cumulés pourrait provoqué des "actes de légitime défense" en réponse a de nouvelles agressions.

"J’appellerais pas ça une bavure, mais c'est la vie des forces de l'ordre qui est en jeu quand même [..] si on vient frapper, agresser les gendarmes, il faut pas s'attendre à ce que le gendarme tende la joue gauche" Jean-François Charrat

Le capitaine appelle au calme et il évoque aussi son sentiment au sujet de la cagnotte lancée pour aider le boxeur "c'est indigne" répond Jean-François Charrat.

Réecoutez l'interview de Jean-François Charrat sur France Bleu Azur