Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDEO - Loire-Atlantique : il pêche à l'aimant et remonte un obus de mortier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La pêche à l'aimant peut parfois réserver des surprises. Un jeune homme de 21 ans l'a vérifié ce mardi à Brains près de Nantes en Loire-Atlantique. Il a remonté à la surface un obus de mortier de 65 centimètres de long.

L'obus de mortier repêché à Brains
L'obus de mortier repêché à Brains - Kyllian Le Roux

Nantes, France

Un jeune homme a fait une drôle de découverte ce mardi vers 17h à Brains alors qu'il pêchait à l'aimant dans l'Acheneau. Installé sur un observatoire au bord de la rivière, Kyllian Le Roux, 21 ans, a remonté à la surface un obus de mortier. "J'ai d'abord remonté des capsules, des cuillères et une barre à mine, puis à mon cinquième lancer, j'ai senti une pression. Il y avait un obus qui était accroché à mon aimant", précise t-il. 

Un obus de mortier 65 centimètres de long

Le pêcheur ramène alors l'engin vers le bord avant de le sortir de l'eau avec un ami. "J'étais à la fois choqué, surpris et fier. J'aurai pêché un vélo, j'aurai été content. Mais découvrir un obus, je ne pouvais pas espérer mieux", affirme-t-il. Mais à aucun moment, ce chauffeur-livreur n'a pensé au danger. 

J'ai même examiné la munition, mais il n'y avait rien inscrit dessus - Killian Le Roux 

Très vite, le jeune homme et ses amis alertent les gendarmes. Un périmètre de sécurité est mis en place. Les démineurs interviennent. Il pourrait s'agir d'un obus de mortier de la deuxième guerre mondiale. Seule certitude, il n'y avait aucune cartouche dans l’empennage de mise à feu.

Choix de la station

France Bleu