Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Le maire de La Grand-Combe porte plainte après des attaques homophobes sur Facebook

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Le maire communiste de La Grand-Combe (Gard), Patrick Malavieille, a porté plainte ce mardi auprès de la gendarmerie d'Alès. Il a été visé par un commentaire clairement homophobe et raciste dans un commentaire posté, et retiré depuis, sur le compte Facebook d'un opposant au conseil municipal.

Patrick Malavieille, le maire de la Grand Combe.
Patrick Malavieille, le maire de la Grand Combe. © Radio France - Ludovic Labastrou

L'affaire fait grand bruit à La Grand-Combe : son maire communiste, Patrick Malavieille, fait l'objet d'insultes homophobes et racistes, dans le commentaire d'une certaine Emilie Durand (peut-être un alias ou un faux compte). Ses propos, retirés depuis, ont été publiés lundi sur la page Facebook de Ludovic Bouix, l'élu d'opposition UDI. Ce dernier, que nous avons joint, dit "n'être pas responsable" et "condamner". Le maire, lui, a décidé lundi de déposer plainte à la gendarmerie d'Alès.

"Je le laisse avec sa conscience."

Le maire de La Grand-Combe, est "un pédé qui suce des queues de toutes races plusieurs fois par jour". Voila, dans une orthographe plus qu'approximative, ce que l'on a pu lire une bonne paire d'heures sur la page de l'élu d'opposition. 

C'est une honte, disent les Grands-Combiens

À la vue de la copie d'écran de la page Facebook incriminée, les réactions sont unanimes : la condamnation pure et simple des propos homophobes et touchant à l'intimité. "Cela existe encore, des choses comme celle-là ?" s'interroge-t-on. 

Reportage à la Grand-Combe, (Gard)

"Mon compte Facebook est libre d'accès."

Nous avons pu joindre l'élu d'opposition à La Grand-Combe. Ludovic Bouix explique que son compte est libre d'accès. "Je ne connais pas cette Emilie Durand" clame-t-il. Il dit n'avoir pas lui-même retiré le commentaire : "Mon accès internet passe mal en Lozère, mais ces propos ce n'est pas moi qui les ai tenus".

Ludovic Bouix, élu d'opposition à la Grand-Combe.

Peut-il encore siéger au conseil municipal ?

Laurence Baldit, qui succédera dans deux ans au maire de La Grand-Combe (un ticket validé aux dernières municipales par le corps électoral) condamne fermement le commentaire sur le compte Facebook de Ludovic Bouix. "On est vraiment dans la détestation de l'autre, je ne vois pas comment il peut être possible de travailler avec cet élu", explique-t-elle.

Laurence Baldit chargée des finances à la Grand-Combe.

500 messages de soutien

"Je ne cherche pas ce genre de publicité, mais cela fait chaud au cœur". D'un bout à l'autre de l'échiquier politique (jusqu’au RN), le maire communiste de La Grand-Combe a reçu mails, SMS et autres coups de fil. L'élu communiste, profondément marqué par ces attaques, espère que sa double plainte donnera lieu une poursuite judiciaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess