Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Affaire Pastor

VIDÉO - Procès Pastor : le gendre reste en prison

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu Azur, France Bleu

La femme d’affaires Hélène Pastor et son chauffeur ont été assassinés en mai 2014. Janowski, son gendre, a été condamné à la perpétuité et a fait appel. Ce mercredi 4 septembre, il a demandé sa remise en liberté, qui lui a été refusée. Retour sur les grandes dates de l’affaire.

Palais de justice d'Aix-en-Provence.
Palais de justice d'Aix-en-Provence. © Maxppp -

Aix-en-Provence, France

La milliardaire Hélène Pastor et son chauffeur sont victimes d’un double assassinat le 6 mai 2014. À l’issue d’un procès-fleuve de cinq semaines en septembre 2018, Wojciech Janowski est condamné à la perpétuité. Il a fait appel de cette décision et a demandé sa remise en liberté. "Je fais une demande de remise en liberté, car je ne suis pas coupable, je suis innocent, je n'ai rien fait", a clamé Wojciech Janowski en visioconférence depuis la prison des Baumettes ce mercredi.

Mais il restera en prison, selon la décision de la chambre de l’instruction de la cour d'appel d’Aix-en-Provence. Son procès en appel devrait avoir lieu en mars 2020. Retour sur les grandes dates de l’affaire.

Sept mises en examen, dont le gendre

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor, sœur de l'ex-homme d'affaires monégasque Michel Pastor, est la cible d’une fusillade devant l'hôpital l’Archet de Nice. La femme d’affaires de 77 ans et son chauffeur sont très grièvement blessés par balles. Quatre jours plus tard, le chauffeur ne survit pas à ses blessures. Et le 21 mai, la milliardaire meurt elle aussi des suites de ses blessures. Un des deux agresseurs avait fait feu à deux reprises à travers les vitres de la voiture avec un fusil de chasse.

Le 23 juin, 23 personnes sont placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête à Nice, Marseille et Rennes. Wojciech Janowski, ex-consul honoraire de Pologne à Monaco et gendre de la milliardaire, fait partie des interpellés. Tout comme sa conjointe Sylvia Pastor, la fille d’Hélène Pastor.

Quatre jours après, sept personnes sont mises en examen à Marseille dont le gendre. Il a "reconnu son implication". Il aurait commandité le meurtre et son coach sportif l'aurait organisé, pour mettre la main sur l'héritage. Sylvia Pastor est, elle, innocentée. Le 2 juillet, face au juge des libertés et de la détention, Wojciech Janowski se rétracte et revient sur ses aveux.

Trois nouvelles mises en examen

Le 22 avril 2015, près d’un an après les faits, une reconstitution du double assassinat est organisée devant l'hôpital l'Archet de Nice. Le tireur présumé refuse d’y participer. Six jours plus tard, un complice présumé est soupçonné d'avoir accompagné le guetteur pour récupérer l'arme qui a servi au crime. Il est mis en examen à Marseille.

En juin 2016, l'affaire rebondit avec deux nouvelles mises en examen pour faux témoignage. Un homme a écrit au juge d’instruction pour innocenter le principal suspect. La nièce de Wojciech Janowski devait remettre de l’argent à cet homme. Elle est mise en examen pour complicité de subordination de témoin.

Le 17 septembre 2018, le procès s’ouvre pour cinq semaines devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. Dix accusés comparaissent, pour assassinat et complicité d’assassinat notamment.

Un mois de procès

Le procès-fleuve s’ouvre le 17 septembre 2018 devant la cour d’assises d’Aix-en-Provence et se termine un mois plus tard, le 17 octobre. Le délibéré, rapide, a duré cinq heures et les jurés ont condamné Wojciech Janowski à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commandité les deux assassinats.

Son avocat, maître Éric Dupond-Moretti avait plaidé coupable d’avoir commandité le seul assassinat d’Hélène Pastor et avait réclamé l’acquittement pour celui de son chauffeur, Mohamed Darwich. Il espérait ainsi éviter à son client la prison à perpétuité.

Les deux membres de l'équipe, Samine Said Ahmed et Al Haïr Hamamdi, chargés d'assassiner Hélène Pastor, sont également condamnés à la perpétuité. Pascal Dauriac, le coach sportif, écope de trente ans de prison. Les avocats de Janowski annoncent immédiatement qu’il fait appel.

Janowski porte plainte contre son avocat

Fin juillet 2019, le gendre porte plainte contre son avocat Dupond-Moretti pour avoir plaidé coupable sans son autorisation et pour "non-assistance pendant l’instruction".

Ce 4 septembre, la chambre d’instruction à Aix-en-Provence examine sa demande de remise en liberté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu