Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Un journaliste de France 3 agressé lors d'un tournage dans l'Indre

mercredi 29 août 2018 à 22:46 Par Jonathan Landais et Viviane Le Guen, France Bleu Berry et France Bleu

La Société des journalistes (SDJ) de France 3 Centre-Val de Loire condamne l'agression d'un journaliste lors du tournage d'un reportage dans l'Indre ce mercredi 29 août.

Le journaliste de France 3 a été légèrement blessé au visage.
Le journaliste de France 3 a été légèrement blessé au visage. © Radio France - Capture d'écran vidéo France Bleu Berry

Murs, France

Un journaliste reporter d'images de France 3 Centre-Val de Loire a été victime d'une agression ce mercredi 29 août lors du tournage d'un reportage à Murs, près de Clion-sur-Indre, dans l'Indre, alors qu'il couvrait une action nationale d'agriculteurs de la Confédération Paysanne dans un champ. La scène a été filmée par un journaliste de France Bleu Berry, présent également sur place.

Légèrement blessé au visage

"Ce journaliste reporter d’images réalisait un reportage sur une manifestation de protestation contre le rachat de terres agricoles par des chinois lorsqu’il a violemment été pris à partie par un homme qui semble être un ouvrier agricole", indique dans un communiqué, la SDJ de France 3 Centre-Val de Loire. L’homme qui s’en prend au journaliste était opposé au rassemblement et extérieur à la manifestation.

"Notre confrère a été légèrement blessé au visage et sa caméra lui a été arrachée, il envisage de déposer plainte. La SDJ condamne fermement cette agression qui représente aussi une atteinte odieuse et inacceptable à la liberté de la presse", souligne encore le communiqué.