Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Histoires criminelles

VIDÉOS - Histoires criminelles : Yoni Palmier, le tueur de l'Essonne

samedi 7 juillet 2018 à 3:38 Par Marina Cabiten, France Bleu Paris et France Bleu

Yoni Palmier, surnommé le tueur de l'Essonne, a assassiné quatre personnes entre novembre 2011 et avril 2012, causant une véritable psychose dans ce département. Retour sur une affaire et un meurtrier hors du commun dans le premier épisode de notre série Histoires criminelles.

Yoni Palmier, le tueur de l'Essonne.
Yoni Palmier, le tueur de l'Essonne. © Radio France - Charlotte Hattenberger

"Pendant que les enfants prennent leur goûter, Yoni Palmier, lui, tuait des gens". Ce sont les mots d'une avocate lors du procès du tueur de l'Essonne. Toujours à la même heure, par balle, mais sans mobile, il a abattu quatre personnes dans ce département francilien entre novembre 2011 et avril 2012. C'est l'histoire de ce tueur en série que France Bleu retrace pour le premier épisode de notre série Histoires criminelles. 

Quand l'homme à la moto sème la psychose

Virginie Pironon vient d'arriver à son poste de journaliste dans l'Essonne pour France Bleu Paris, en avril 2012, lorsque le quatrième meurtre est commis à Grigny. L'affaire Yoni Palmier l'a fortement marquée, puisqu'elle a vécu la psychose créée par ces assassinats très rapprochés dans le temps mais aussi dans l'espace. S'en sont suivis une enquête sous haute pression pour attraper le tueur en série avant qu'il ne récidive, puis deux procès. 

Sauna dans son salon et steaks lavés à la Javel

Condamné en 2017 en appel à la réclusion à perpétuité avec 22 ans de sûreté, Yoni Palmier n'a pas répondu aux interrogations des familles des victimes quant à ses motivations. Décrit par l'avocat général comme un "prédateur appliqué" qui ne visait qu'à "tuer pour tuer", la personnalité de ce psychopathe interpelle. "Enfant-roi" d'une mère qu'il tentera de poignarder en 2004, le portrait qu'en dresse Virginie Pironon est glaçant.